AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des persos adultes (mangemorts, profs, personnels, commercants, etc),
mais si vous tenez vraiment à jouer un élève, sachez que la maison des serdaigles vous 
acceuillera à bras ouvert car elle à grand besoin de votre activité pour la booster !
 
!!! Pour le passage des élèves pour l'année 2010/2011, merci de lire ceci. !!!

Partagez | 
 

 Solitude d'une soirée [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Allen Stevens
7° année
7° année
avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age Réel : 26
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 0
Points d'expérience : 4
Date d'inscription : 22/03/2010

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers

MessageSujet: Solitude d'une soirée [libre]   Dim 28 Mar - 23:38

Dimanche. Début de soirée. Rien de tel pour aller un peu s'isoler loin de tous ces gens qu'Allen ne connaissait pas et de désirait même pas connaître. Il fit quelques pas en dehors du château et aperçu une fontaine. Attiré par le bruit ou simplement par le fait que comme lui elle était victime de la présence des autres êtres sans ne pouvoir n'y changer. Un pas. Deux pas. Dix pas. Il se trouvait maintenant en face de son amie solitaire. Allen laissa échapper un soupir. Il aimait la nuit qui était en train de tomber. Une nuit sans lune. Une nuit sous le signe de la noirceur. Une nuit triste. Une nuit comme son cœur. Il s'installa sur la fontaine et resta ainsi à la regarder pendant... une seconde ? Une minute ? Une heure ? Deux heures ? Cinq heures ? Il aurait était incapable de le dire, incapable de savoir combien de temps c'était écroulé depuis son arrivé. Il faisait de plus en plus sombre ce qui entraîna un léger sourire de la part du garçon.

*Comme c'est beau ici quand il y a personne pour venir troubler ce lieu*

Assis ainsi le jeune homme repensa ensuite à ce que son psy disait sur la solitude : c'est un moyen de hurler aux autres que l'on désire leur présence mais que l'on ne sait pas comment aller vers eux. Il avait ajouté que c'était un problème psychologique très grave. Ce jour là Allen se souvenait qu'il était sur le point de laisser échapper l'un des plus gros fou rire mais qu'il s'était retenu afin de pouvoir sortit le plus rapidement possible du cabinet. Si la solitude cachait une réelle volonté d'être avec les autres alors Allen devrait se sentir mal d'être aussi seul depuis aussi longtemps alors que ce n'était pas le cas. En effet il n'était heureux que quand il n'y avait personne pour troubler le calme de sa paisible vie.

De réflexion en réflexion le temps passait de plus en plus. Quelle heure pouvait-il bien être ? L'étudiant n'en avait aucune idée et à vrai dire cela lui était égal. S'il y avait une heure précise pour le couvre-feu il n'avait jamais pris la peine de s'en souvenir. Il s'agissait là encore d'une règle instauré par des personnes ignorantes et inutiles. Personnes qui n'avaient en aucun cas le droit de lui dicter sa conduite. Et par conséquent il n'avait que faire de leurs volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grace De Slewer
6° année
6° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 479
Age Réel : 28
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 0
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 03/03/2010

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Solitude d'une soirée [libre]   Mar 30 Mar - 18:41

Le soleil s’était péniblement couché derrière les montagnes entourant le parc de poudlard, en cette fin d’après-midi de dimanche, comme s’il avait voulu prolonger la journée de quelques minutes encore. Grace, après s’être douchée, avait poursuivis certaines de ses lectures personnelles. Les devoirs attendraient… Et puis, en cette fin de week end, c’était trop tard pour y songer. Grace n’était jamais en retard. Les devoirs qu’il lui restait étaient pour les semaines à venir, elle aurait tout le temps d’étudier en étude obligatoire. De toute façon, elle ne doutait pas qu’elle obtienne en fin d’année ses ASPIC avec de bonnes appréciations. Pour l’instant donc, l’heure était à la détente. La jeune fille se trouvait bien sagement dans son dortoir, arrivant temps bien que mal à tuer l’ennuie. Ennuie qui la rongeait et qu’elle ne supportait guère. La jeune fille avait l’habitude d’être entourée de nombreuses personnes plus ou moins respectables, et même si elle appréciait la solitude, elle ne s’en plaignait pas. Alors, se retrouver ainsi inactive et trop sage à son goût ne lui plaisait pas. Pourtant, elle en avait passé des heures à lire, seule. Mais, ayant un tempérament plutôt lunatique et très changeant, cela ne lui convenait pas ce soir. Il lui fallait casser un peu cette routine qui s’était instaurée à son insu.

Alors qu’elle lisait depuis plusieurs heures déjà, elle referma son livre non sans un léger ‘clac’ sonore. Elle n’était plus plongée dedans de toute façon. Cela parlait de l’évolution des sortilèges et de certaines potions. Ce qui avait encouragé Grace à le lire, et ce qui l’intriguait, c’était que puisque la magie était en évolution permanente, il y avait encore beaucoup de choses à découvrir. Elle sentait qu’il y avait encore de nombreux domaines à exploiter, et cet inconnu la séduisait. Apparemment pas assez ce soir… Car il faisait bien nuit lorsque la jeune fille se décida à sortir prendre l’air. Et quelle nuit ! Pas le moindre scintillement d’une étoile dans cet océan marine, voir noir, qui envahissait le ciel. La lune, espiègle, semblait s’être caché très loin de là… Là, c’était la cours. Peu original comme sortie, mais c’était l’endroit le plus cours pour aller dehors depuis les cachots des serpentards. Grace marcha un peu, respirant le plain air. Cela lui faisait du bien. Surtout qu’elle n’était pas censée se trouver là si tard... Le couvre feu était bien plus tôt, mais elle n’avait eut pourtant aucun mal à sortir sans se faire repérer, étant dotée d’une souplesse et d’une délicatesse incomparable. Et puis, il faut dire que les élèves étaient moins surveillés le week end, et en général, le dimanche, ils allaient au lit tôt pour bien commencer la semaine, sa tâche avait donc été facilitée. Il était rare qu’il y ait des rebellions. Pourtant, en regardant la cours mortifiée par la noirceur de cette nuit, Grace aurait juré avoir vu quelqu’un, derrière le seul bruit des environs, celui de l’écoulement de la fontaine.

Allant au bout de ses idées, Grace approcha gracieusement et silencieusement vers la silhouette, voulant découvrir son identité. Cela était un élève, il n’y avait pas l’ombre d’un doute, mais lequel… Elle n’espérait que ce ne fusse pas un préfet, sinon, elle devrait négocier pour ne pas être renvoyé à son dortoir. Les points en moins, elle s’en fichait un peu, tout ce qu’elle voulait, c’était rester dehors, aussi fraîche soit la nuit qui s’offrait à elle. Arrivé au niveau de la silhouette, qu’elle reconnu comme étant un élève de sa maison, elle hésita un instant. Qu’est-ce qui était le mieux ? Briser l’instant si particulier et le calme de la nuit qui en faisait sa beauté ou tout simplement se taire et rester là, attendant de voir comment le jeune homme réagirait ? Grace opta pour un mélange des deux. Elle s’assit délicatement sur le rebord de la fontaine, assez loin du jeune homme puisqu’il s’agissait d’un inconnu, et attendit un léger instant après lequel elle brisa le silence de sa douce voix :


« Belle soirée… »

La jeune fille avait l’air serein. Elle n’était pas insociable, lorsqu’elle le voulait, il était possible qu’elle aille à la rencontre des gens. Tout était une question de volonté… En tout cas, elle n’était pas timide pour un sous, ayant un caractère très affirmé, elle n’avait donc pas peur de l’inconnu. Si le jeune homme ne lui répondait pas, elle ne chercherait pas plus loin. Après tout,k c'était son droit, peut-être préférait-il rester seul. Grace aussi avait des moments comme ca où elle n'aurait pas supporté qu'on la dérange. Mais c’était une chance pour le jeune homme qu’elle daigne s’adresser à lui. A lui de la saisir ou pas. Si la jeune fille le reconnaissait, il devait en être de même pour lui, puisque Grace était assez connue dans le château, disons qu’elle savait rapidement se démarquer des autres en sortant du lot, se faisant remarquer par de nombreux moyens. De plus, elle était plutôt enviée de ses amies, et beaucoup convoitée par les garçons. Il faut dire qu'elle avait tout pour plaire, physiquement parlant, autant au niveau de ses attitudes que de son visage ou sa silhouette. La serpentard adressa un regard au jeune homme, attendant de voir s’il lui accorderait un commentaire quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Solitude d'une soirée [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solitude et Désespoir. [PV : Libre]
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Amère solitude [LIBRE]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Une soirée de plus à New York ( Rp libre d'intervention ) [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
..::PoUdLaRd4eVeR::.. :: ..::REZ DE CHAUSSEE::.. :: ..::*Extérieur*::.. :: Fontaine-
Sauter vers: