AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des persos adultes (mangemorts, profs, personnels, commercants, etc),
mais si vous tenez vraiment à jouer un élève, sachez que la maison des serdaigles vous 
acceuillera à bras ouvert car elle à grand besoin de votre activité pour la booster !
 
!!! Pour le passage des élèves pour l'année 2010/2011, merci de lire ceci. !!!

Partagez | 
 

 Etre Vulnérable [ Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 24
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Etre Vulnérable [ Libre ]   Mer 23 Sep - 22:35



    Oui, je suis vulnérable.
    Mon impassibilité peut être remplacée par les larmes. Sans raison. Parce que ce matin, quand je me suis levé pour suivre ma matinée de cours, comme un Mercredi matin habituel, je me sentais faible. J'avais comme un manque, j'étais comme un volcan à deux doigts de lâcher toute la pression. Les cours étaient ennuyeux, bien sûr, comme d'habitude, mais ils étaient essentiels à ma vie, pour après. Alors, j'ai écouté tout, perdant à peu près juste quelques mots de ce que les professeurs racontaient. Léonova à mes côtés était bien présente, mais j'étais beaucoup plus loin .. Comme transporté dans un autre monde. A midi, nous avons mangé ensemble, passé une petite demi-heure à nous promener dans les couloirs du Château, mon bras passé par dessus ses épaules.
    Il y a quelques jours, elle avait déclanché une histoire. Celle-ci faisait le tour de l'école. Nous ennuyant de toute part, je lui avais montré comment faire, pas pour les ignorer, mais plutôt pour ne pas les entendre du coup. C'était comme ça que je ne me précipitais pas pour répondre aux sarcasmes des Serpentards.
    Elle avait décrété un devoir à rendre pour le lendemain et s'était retirée dans son dortoir afin de pouvoir avoir un peu de paix. J'ai monté les escaliers du cachot pour sortir un peu, m'aérer les idées. Je me suis assis sur un banc, me sentant toujours comme une coquille vide. En oubliant de penser, je me suis réfugiée près d'un arbre reculé sur une berge du lac. Un petit coin de paradis que seul les observateurs auraient pu savoir comment y arriver. Je me suis assis, j'ai fermé les yeux. Quand je les ai rouvert, je ne savais pas combien de temps j'étais resté là, ni quelle heure il était. Il faisait encore jour, le soleil brillait encore bien que ne réchauffant plus vraiment l'atmosphère en cette fin d'été. Mes joues étaient humides, j'avais pleuré. J'ai seché mon visage à l'aide d'une main, en gros. Mais ça ne servait pas à grand chose vu que je pleurais toujours.
    N'ayant plus la force de bouger, je suis resté couché en continuant à pleurer, le visage embrumé. Pourquoi ? Aucune idée, surement la pression qui se relachait. En tout cas, ça faisait du bien, beaucoup de bien.

    Le Serpentard avait l'air bien mal en point. Il tremblait légèrement, son corps était parcouru de petites secousses, sa lèvre inférieure claptotait sur celle supérieure, ses yeux brillaient d'un éclat nouveau. On aurait dit un enfant perdu en pleine nature. Enfin, s'était un peu le cas. Enzo Cloud - car oui, c'était bien lui - n'avait toujours pas digéré le fait de ne pas avoir de parents. Il en avait, oui, mais vu les qualités de ceux-là, il avait préféré les renier que de grandir dans l'impression de trahir sa soeur, qu'il retrouverait un jour. Un manque énorme avait grandit en lui. Il avait donc reposé tout le poids de son petit coeur sur Léonova qui faisait pareil avec lui. Or, étant deux adolescents amoureux, pleins de rêves et avec encore plus de doutes et de peurs, déstabilisés et totalement livrés à eux-mêmes ... Il y avait de fortes chances à ce qu'ils craquent avant d'atteindre de leur but. Enzo, même avec une carapace extrêmement résistance, ne pouvait que se briser face à un avenir qui le condamnait d'avance.
    Il était le garçon, celui qui était sensé être le plus fort des deux, le plus stable sur ses deux jambes face à une tempête de problèmes. Et il craquait en premier. Enfin, il éclatait le premier ..

    Il resta couché là, les larmes continuant de glisser sur ses joues cramoisies. Il avait froid mais ne le remarquait pas .. Il attrappa ses genoux et plosa sa tête dessus aussi. Il contempla le lac en assistant au coucher du soleil ..
    Dans un souffle, il se murmura ironiquement:


    " Hé ben, elle est pas belle, ma vie .. "



    [ A celui ou celle qui veut =D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Eva
Employé au ministère
Employé au ministère
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age Réel : 28
Localisation : Ca te regardes?
Emploi (ou maison) : Emloyée au Ministère dans l’Organisation internationale du commerce magique + directrice de nombreuses boutiques à sa marque + Chercheuse
Loisirs : Lire, faire des recherches dans le domaine magique (sortilèges et potions), voyager, défiler
Réputation : 9
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 20/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Jeu 24 Sep - 13:20

« Tout est relatif, mais si tu veux une réponse franche, je pense qu'il y a pire... »

Cette douce voix princière et mielleuse, cette façon incomparable d'appuyer certains mots en les choisissant précisément, ce doux et saisissant parfum envoutant... Cela ne pouvait être que.... May Eva?! Mais que pouvait bien faire la jeune femme à l'école des sorciers?

May s'était levée de bonne heure ce mercredi matin, comme à son habitude. Après avoir fait ses préparations habituelles, à savoir, sa douche, son maquillage et le choix de ses habits hors de prix, elle était allée travailler comme chaque jour de la semaine au Ministère de la Magie, dans le département de l'organisation mondiale du commerce magique. En cette fin d'après-midi, elle avait fini son travail de bonne heure, et s'était même avancée pour le lendemain, lorsqu'elle reçu une lettre avec une écriture qu'elle connaissait bien. La directrice de poudlard la convoquait pour aller chercher son diplôme, à savoir ses ASPICs, qu'elle avait eut avec les meilleures notes de sa promotion, et une mention Très bien. Après son tête à tête avec la directrice et d'anciens professeurs, elle était ressortie avec son diplôme en main, ainsi qu'une médaille de reconnaissance pour sa brillante intelligence et son assiduité. Elle avait ensorcelé tout cela pour que ca tienne dans son petit sac à main de haut gamme.

Comme cela faisait tout drôle à l'ancienne préfet de revenir dans cette école sans en faire encore partie, elle en avait profité pour s'égarer un peu dans le parc, à un endroit discret que seuls les plus connaisseurs et observateurs pouvaient connaître. Imaginer quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit Enzo Cloud, un élève qu'elle connaissait bien, assis en se tenant les jambes, la tête appuyée contre ses genoux. Tête qui n'avait d'ailleurs pas très bonne mine. A vrai dire, quand elle y réfléchissait, elle n'avait jamais vu Enzo dans un état pareil, sachant qu'il était occlumens, tout comme elle. Peut-être était-il arrivé quelque chose à Léonova?

La sublimissime serpentard, connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, s'approcha de lui pour le saluer d'une bise amicale. En sentant les joues humides de son ancien camarade, elle s'assit à côté de lui -ce qui était rare car May ne voulait en temps normal pas salir ses vêtements- et déclara:


« Je ne suis pas revenue à poudlard pour voir mes anciens camarades se laisser aller ainsi ! Qu'est-ce qui a bien pu te mettre dans cet état Enzo? »

May le regarda attentivement de sa beauté légendaire. Elle n'était pas très à l'aise dans ce genre de situation et ne savait pas vraiment comment se comporter, n'ayant pas eut l'habitude de recevoir une quelconque affection, et encore moins d'en donner. Cependant, elle n'avait pas pu s'empêcher de venir à son encontre. Tant qu'elle était à poudlard, autant voir le peu de personnes pour lesquels elle avait un peu d'attachement et d'estime. Bon, d'accord, plus d'attachement qu'elle ne voulait l'admettre... Le fait qu'elle ai quitté le château l'en avait fait prendre conscience. Sans était-ce pareil du côté de Léonova et d'Enzo. Elle avait d'ailleurs reçu une lettre de cette dernière, disant que les choses n'étaient plus pareilles sans elle et Brad. Brad... Que pouvait-il bien devenir? Ou était-il et que lui était-il bien arrivé? Elle préféra ne pas penser à ce sujet douloureux. Il est vrai que les deux serpentards avaient bien marqué leur passage, et que les murs de poudlard parleraient encore bien longtemps d'eux. May attendit une réponse, observant et retrouvant chaque trait du serpentard comme au temps où elle était encore élève. Les temps devaient être dures au château pour qu'Enzo se laisse aller ainsi à ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 24
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Ven 25 Sep - 20:42

    [ =D Inattendue, la May ! Ca fait plaisiir =D ]


    « Tout est relatif, mais si tu veux une réponse franche, je pense qu'il y a pire... »

    Enzo redressa d'un coup la tête vers la nouvelle arrivante. May .. Plus belle qu'un rayon de soleil .. Ici ? Pourquoi ?! L'ombre domine, ici, les rayons ne savent pourtant pas se glisser entre les arbres et les rochers. Pourtant, son premier réflexe ne fut pas de sécher ses larmes en lui demandant ce qu'elle faisait ici .. Non non, lui resta immobile, la regardant juste s'asseoir à ses côtés. Il ne la quitta pas de ses yeux larmoyants, ne cherchant pas à se dérober sous son regard. Enzo semblait désemparé, oui, il semblait complètement anéanti ne sachant même pas exactement pourquoi. Ce vide ? Ce manque ? Non, ce n'était pas un problème, ça, il l'avait toujours ressenti et se sentait encore de taille à lutter pour longtemps ..

    « Je ne suis pas revenue à poudlard pour voir mes anciens camarades se laisser aller ainsi ! Qu'est-ce qui a bien pu te mettre dans cet état Enzo? »

    Ses yeux ne l'avaient toujours quittée, n'osant même pas un clignement de paupières, de peur que cette aide tombée de nulle part ne s'en aille comme elle était arrivée. Une apparition ? Sa folie se montrait-elle à nouveau ? Il continua de respirer silencieusement, cligna des yeux à nouveau sans que May disparaisse. Il réitéra l'opération, toujours là .. De plus, il sentait encore ses lèvres se poser sur sa joue .. S'il s'était réveillé à ce moment-là, l'unique mot qu'il aurait dit, ça aurait été maman .. Spécial ? Pas si fort que ça. En ce moment précis, tout ce qu'il avait besoin s'était d'une personne sur qui se reposer pendant quelques instants pour reprendre son envol peu après. D'habitude, les adolescents de l'âge d'Enzo se reposait sur leurs amis - trop rares chez lui - ou sur la famille, c'est à dire une soeur - introuvable - ou des parents - vous rêvez, là - .. N'ayant personne sur qui se reposer, ne voulant pas écraser Léonova par son fardeau en plus du sien, il avait décidé de s'éffrondrer lui-même. Peut-être retrouvera-t-il la force tout seul pour se relever et continuer comme si rien n'était arriver .. Enfin, maintenant que son amie s'était montrée, il avait une main qui l'aiderait surement à le relever ..


    « Tu as déjà eu l'impression que tu contrôles pas ton avenir ? Léo et moi, on sait qu'on sera jamais tranquille, avec les Mangemorts. On sait qu'on va surement souffrir, qu'on va surement nous tuer ou du moins, essayer ... »

    Hé oui .. Etant la seule fille, donc l'héritière du Seigneur des Ténèbres, son pouvoir énorme était effrayant. Pour les mangemorts, qui essayeront de la supprimer afin qu'il n'y ait plus de problèmes pour eux. Car si elle veut retourner sa puissance contre eux, en étant avec les Aurors .. Ou si elle demandait à reprendre le commandement des Forces du mal, ce qui lui reviendrait directement de droit. Ca voulait aussi dire qu'il ne serait jamais tranquille, qu'on les traquerait même s'ils s'en allaient comme des voleurs, qu'on les repèrerait trop facilement en sentant la puissance magique des deux sorciers .. De plus, Enzo et Léonova n'étaient pas du genre à partir en douce. Ils étaient fiers, ambitieux bien qu'encore jeunes .. Trop jeunes, d'ailleurs, pour avoir tant de pression sur leurs épaules frêles. Il était déjà connu qu'un adolescent n'avait pas un équilibre très stable. Imaginez maintenant deux adolescents obsédés par leur passé plus particulièrement un personne de leur passé .. Autant dire qu'ils avaient de très faibles chances pour qu'ils se dirigent dans une mauvaise direction .. Parler le détendait déjà un peu. Il avait l'impression d'évacuer sa douleur, de partager le poids de ses angoisses et de faire sortir tous ses sentiments intérieurs emprisonnés depuis qu'il est gosse .. Merci May .. Merci d'être là en cet instant de chute au fond du crevasse.

    « Tu sais, j'ai l'impression de me rendre compte soudainement de ce qui nous attend .. Et je dois dire que j'ai jamais eu aussi peur .. Là, je dois dire que je suis carrément terrorisé .. »

    Ses yeux s'étaient arrêtés de pleurer, laissant surement du temps à ses joues de sècher sous un petit vent chaud qui ne faisait que passer. Ses yeux rougis quittèrent un instant la silhouette adorable de l'ancienne Serpentarde pour se poser sur le lac ensoleillé. Le coucher du soleil était magnifique ce soir-là, mais ce n'était pas pour lui qu'Enzo avait détourné les yeux. Il avait eu honte .. Se dévoiler comme ça, le garçon mystérieux et plein de secrets, qui déballe sa vie. Il avait eu peur de manquer de tenir sa langue, comme l'aurait fait Enzo en temps normal. Mais Enzo n'était plus celui d'aujourd'hui, en cet instant. Il était redevenu le petit garçon, qui avait besoin du soutien affectif de sa mère. Et il se trouvait que cette Madame si Belle et Bien Maquillée était le soutien qu'il lui fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Eva
Employé au ministère
Employé au ministère
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age Réel : 28
Localisation : Ca te regardes?
Emploi (ou maison) : Emloyée au Ministère dans l’Organisation internationale du commerce magique + directrice de nombreuses boutiques à sa marque + Chercheuse
Loisirs : Lire, faire des recherches dans le domaine magique (sortilèges et potions), voyager, défiler
Réputation : 9
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 20/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Dim 27 Sep - 11:31

[hj: hé oui mon cher Enzo, que crois tu? Les inattendus imprévisibles, c'est ma tasse de thé ^^]

May regardait attentivement Enzo, attendant une réponse quelconque. Le serpentard n'avait pas séché ses larmes, il se contentait de la regarder, parfaitement immobile, comme si May avait été une apparition éphémère susceptible de disparaître à sa moindre maladresse. La jeune femme Eva avait l'habitude qu'on la regarde ainsi, après tout, sa beauté et son aura provoquaient souvent cet effet, mais pas venant de la part d'Enzo, celui-ci étant en temps normal impénétrable de part son occlumencie. Tout comme elle d'ailleurs.

Après quelques temps où Enzo semblait retrouver ses esprits face à son apparition, il se décida enfin à répondre à sa question... Par une autre question. Mais s'ensuivit des explications. De toute façon, May avait l'habitude, avec Brad, d'avoir affaire à des occlumens, ceux-ci avaient du mal à extérioriser leurs sentiments, tout comme elle, mais elle savait les deviner. Enzo avait de toute évidence peur pour l'avenir. Pour de ce qui pourrait lui arriver, à lui et Léonova, et des conséquences de leurs choix. May réfléchit quelques instants. Avait déjà t-elle eut cette impression de ne pas contrôler son avenir? Bien sur que oui, et ce, durant toute son enfance. Ses parents, par intermédiaire bien sur, lui avait toujours imposé tout, à tout les niveaux, que ce soit sur ses façons d'être, de penser, de paraître, ou sur sa vie professionnelle, avec des concours et des compétitions à n'en plus finir. Elle s'était toujours sentie étouffée, et avait rapidement su qu'elle ne pouvait changer de vie et que son avenir lui était tout tracé. Beaucoup de sorciers attendaient sa carrière prometteuse et elle se devait de ne pas les décevoir. Elle avait un poids qui reposait sur ses épaules. Mais, d'un autre côté, May s'était sentie libérée à sa sortie de poudlard, et avait pu choisir elle même ce qu'elle voulait faire, coupant les ponts avec ses parents, ce qui n'était pas si différent dans sa vie, vu qu'elle ne les voyait déjà que très rarement. On sentait que la jeune femme avait muri et s'était assagis de par cette indépendance. Certes, elle était toujours imprévisible mais moins impulsive au niveau de sa colère.


« J'avais cette impression, étant plus jeune. Je n'étais que ce qu'on voulait que je sois. Mais c'était très différent, je ne me suis jamais sentie en danger de mort. »

Ses dents se serrèrent face au problème d'Enzo. May ne pouvait rien faire, ni personne d'autre. Si Enzo voulait se sentir libéré de ce poids, il fallait qu'il quitte Léonova, mais elle savait que ce n'était pas pas la peine qu'elle fasse cette allusion. Les deux jeunes gens étaient dans la galère, ensemble, pour le meilleur ou pour le pire. Après un instant d'hésitation, May déclara:

« Tu sais, j'ai l'impression d'entendre Brad. »

Elle ne pouvait s'empêcher de le regarder, mais pourtant, ce n'était pas Brad. Il était bien différent en de nombreux points, mais si semblable sur certaines choses. Brad lui aussi avait peur pour son avenir et ses choix. May l'entendait encore dans un coin de sa tête lui confier exactement les mêmes peurs qu'Enzo. Comme il lui manquait. Elle qui n'avait pas voulu aborder le sujet, voilà qu'elle se trahissait elle même. May sentit une légère bise faire onduler ses longs cheveux blonds. Enzo lui confia ensuite qu'il était complétement terrorisé, comme s'il ouvrait seulement les yeux sur la menace qui tournait autour de Léonova, et donc de lui. May, qui avait laissé son regard se perdre sur le lac durant quelques instant, se tourna vers Enzo, comme si elle avait reçu une décharge électrique. Lui, en revanche, regarda le lac. Elle avait eut le temps de voir qu'il ne pleurait plus, ce qui était déjà un bon début. Si Enzo voulait trouver la force et le courage d'affronter ce qui l'attendait, ce n'était pas en se laissant aller comme un enfant. C'est dans ce genre de situation que May voyait une différence d'âge entre elle et les autres élèves plus jeunes. Elle aussi aurait pu avoir ce genre de comportement, trois ans auparavant, mais plus maintenant. May attendit quelques instant qu'Enzo n'ai plus rien d'intéressant à contempler sur le lac, et déclara, curieusement sur un ton assez calme:

« Enzo. Regarde moi. »

Elle préférait qu'on la regarde lorsqu'elle parlait. Brad la regardait toujours, lui. Ayant passé beaucoup d'années en sa compagnie, il n'était pas partis sans lui laisser en héritage certaines façons de penser ou d'agir. Elle le respectait tant. Il n'y avait que ceux qui avait peur d'elle ou les lâches qui fuyaient en temps normal son regard. Elle voulait qu'Enzo affronte son regard, qu'il n'ait pas honte et qu'il relève la tête. Elle attendit donc qu'il s'exécute avant de rajouter:

« Tu n'es pas tout seul. Peu importe le camp que vous choisirez, toi et Léonova, vous pourrez toujours trouver des alliés. Je sais que certains mangemorts n'approuvent pas que l'héritière leur prenne le trône - ce qui, au passage, est aussi compréhensible - mais ils ne sont pas tous dans ce cas. Quoi que fasse Léonova, elle aura toujours des ennemis, c'est inévitable. Si tu as peur, c'est normal, cela prouve que tu as conscience du danger. Mais ce n'est pas en te lamentant sur ton sort que tu auras la force de l'affronter. »

Il était très étonnant de voir ces paroles sortir des douces lèvres de May Eva. Elle qui était si solitaire et insociable parlait d'alliés. Mais après tout, c'était pour eux, pas pour elle... Elle restait l'éternelle solitaire qu'elle était, pas le moins du monde engagée d'un coté ou de l'autre dans ce conflit magique. Qu'avait-elle dit ensuite? Qu'il était normal d'avoir peur? Là, ca en devenait choquant. Elle qui ne semblait jamais avoir peur de rien... Peut-être que de voir Enzo se confier librement et sans occlumencie la contaminait et lui donnait l'envie d'être sincère avec lui, laissant tomber le masque. Qui n'avait jamais eut peur après tout? Les faux semblants lui avait dicté sa vie bien trop longtemps. Elle savait qu'avec Enzo, elle pouvait avoir confiance. Brad l'avait vraiment changé. C'est surement une réponse dans ce genre là qu'il lui aurait répondu. May était assez franche lorsqu'elle s'y mettait. En fait, elle n'avait surtout pas peur de blesser les autres, elle disait ce qu'elle pensait. Enzo devait réagir, elle ne s'était pas privé de le lui faire remarquer. Chacun avait ses coups de blouse, mais s'il s'était vu dans cette situation, avec du recul, il aurait compris qu'il fallait qu'il se ressaisisse, et vite. May regarda ensuite le couché du soleil sur le lac, sans vraiment le voir. Elle était plutôt songeuse.

« Si vous ne faites rien de compromettant à mon égard, et si nos idées coïncides, je serai là pour vous. »

Une promesse? Cela y ressemblait bien, mais comme toujours chez la jeune femme, avec de larges conditions. May voulait lui faire comprendre qu'elle serait là pour les aider en cas de coup dur, si ce n'était pas du suicide bien sur. Mais il y avait toujours, selon elle, des solutions à tout. Tout était une question d'intelligence, de ruse, et de contacts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 24
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Dim 27 Sep - 22:25

    « J'avais cette impression, étant plus jeune. Je n'étais que ce qu'on voulait que je sois. Mais c'était très différent, je ne me suis jamais sentie en danger de mort. »


    Mais tout est différent, très Chère .. J'ai des milliards de possibilités, seul .. Mais avec Léo, j'en ai seulement une poignée .. On pourrait toujours essayer de contourner, on se ferait rattrapper. On pourrait même essayer de rentrer dedans têtes baissées en éspérant ne passer qu'un moment dur, puis de la libération .. En fait, dans toutes vies, nous avons minimum deux chemins. Lesquels ? Vivre ou mourir. Ce sont les deux plus grosses voies dans chaque existence, qui restent parrallèles jusqu'au jour où elles se croisent .. Et qu'on a un choix à faire. Bien sûr, souvent, nous prenons le bon chemin car il n'y a pas de dangers de morts, mais il arrive qu'il y ait des sentiers dangereux .. Et qu'au bout de ce sentier, de ce mauvais choix, on trouve un destin funeste .. Aujourd'hui, les chemins de Vie et de Mort se superposaient, bien qu'il soit sur le chemin de Vie, il peut bien tomber dans un trou au moindre faux pas pour frôler la Mort. Voilà où en était l'adolescent. Voilà pourquoi c'était très différent entre May. Alors qu'elle s'était laissée faire par ses parents, Enzo et Léonova s'étaient révoltés, avaient essayé de s'en sortir, mais leur destinée était tracée. Les mangemorts emprunteraient les mêmes chemins qu'eux, peut-être pas dans le même sens, mais ils les croiseraient. Des bons ou des mauvais ? Son coeur lui soufflait que tout ça était trop noir. Les mangemorts étaient mangemorts parce qu'ils voulaient de l'Obscurité sur le Monde. Les Aurors étaient Aurors parce qu'ils voulaient de la Lumière.

    « Tu sais, j'ai l'impression d'entendre Brad. »

    Il y a-t-il un soupçon d'hésitation dans ta voix, Chère May ? Enzo jeta un oeil à son visage, et détourna aussi vite son regard lorsqu'il s'aperçut qu'elle le regardait. Il sécha ses joues d'un revers de main, respira un grand coup et chercha un mouchoir dans sa poche de jeans. Il en sortit un carré blanc et s'y moucha lentement avant de lancer en l'air et de l'incendier d'un coup de baguette précis et rapide. Pas de frime, il était simplement à l'aise. Il avait simplement ravaler ses larmes, il avait simplement faire taire ses sentiments et montrer sa fierté. Il déglutit en refoulant un sanglot et frotta une dernière larme qui s'écoulait de son oeil.


    « Moi, j'ai l'impression de n'être qu'un enfant débarquant dans un monde noir, empli de sauvageries d'adulte .. Trop incompréhensible, trop faux, pas assez de choix .. »

    Brad .. Oh oui, il lui ressemblait. Mêmes expressions figées, même froideur qui se dégageait de leurs yeux fixes. Ils étaient tout deux silencieux, tout deux Occlumens .. Enfin, Enzo en était un différent. Son Occlumencie, il ne savait pas la maitriser. Ses sentiments la contrôlaient, son esprit n'était qu'une carapace qui réagissait des émotions et sensations. C'est-à-dire que son esprit était fermé en permanence car Enzo n'avait confiance qu'en Léonova. Et que même à deux, il était méfiant de toutes les choses qui l'entouraient. Les murs ont des oreilles, les portes ont des yeux .. On était jamais sûr de rien. Donc son esprit était impénétrable, même en ses moments de vulnérabilité totale. Evidemment, tous pensaient qu'il était juste un très bon Occlumens .. En vérité, c'était faux. Il le serait lorsqu'il arrivera à se défaire de sa prudence. Il arriverait une fois qu'il apprendra à faire confiance aux gens, assez pour les penser honnêtes, au moins.
    Le soleil disparut derrière les arbres. La vallée s'obscurcit sans sa source de lumière. La douce voix de May retentit à nouveau, plus sûre d'elle a présent.

    « Enzo. Regarde moi. »

    Il eut un moment d'hésitation mais se rappela d'être lui, de se promettre qu'il ne faillera plus face à une amie, et lui obéït. Il la regarda, les yeux brillants, reprenant peu à peu sa confiance, dissipée quelque peu dans Poudlard. Ses yeux d'un bleu incertain brillaient toujours de terreur, on aurait même pu y lire l'impasse dans laquelle il était et l'état dans lequel il était face à cette situation. Ses cheveux d'un brun noirâtre étaient à moitié relevés, sculptés par le vent à l'aide de gel. Sa chemise noire était sa seule couche, sous sa cape à moitié réchauffante. Il avait froid mais ne laissait plus rien paraître comme émotions sur son visage. Il semblait déjà en meilleur forme. Surement était-ce la visite inattendue de May qu'il avait cru un mirage. Merci, Maman .. Aurait-il dit. Car n'était-ce pas le rôle d'une mère que de rassurer un enfant de son avenir, après un cauchemard sinistre.

    « Tu n'es pas tout seul. Peu importe le camp que vous choisirez, toi et Léonova, vous pourrez toujours trouver des alliés. Je sais que certains mangemorts n'approuvent pas que l'héritière leur prenne le trône - ce qui, au passage, est aussi compréhensible - mais ils ne sont pas tous dans ce cas. Quoi que fasse Léonova, elle aura toujours des ennemis, c'est inévitable. Si tu as peur, c'est normal, cela prouve que tu as conscience du danger. Mais ce n'est pas en te lamentant sur ton sort que tu auras la force de l'affronter. »

    Il la regarda. Il ne fit que la regarder, entendant d'une oreille ce qu'elle parlait. Lui n'aimait pas les paroles. Elles n'allaient pas assez profonds dans l'âme. Le language ne possédait pas assez de mots .. Les yeux de May .. C'est ça qu'il écoutait. Il lisait ce qu'elle lui avait dit. Il avait vu la véritable naissance d'une amitié, il avait lu la peur quant à son propre chemin, il avait lu l'espoir. Ses dernières paroles avaient été les plus sensées. Ce sont celles-là qu'il écouta avec les oreilles. Ne pas se lamenter sur son sort. Avoir la force de l'affronter. Mais il avait la force. Ce qu'il avait perdu, c'était l'espoir ...
    C'est ce qui dirigeait la force, ce qui maintenait la force ... L'espoir d'être tranquille un jour, de mener une vie avec Léonova. Tout ça, ça s'était envolé dans ses pensées. Mais, à présent qu'il n'avait plus d'avenir à perdre, il se battrait. Il se battrait pour leurs vies, pour conserver au moins son amour.

    « Si vous ne faites rien de compromettant à mon égard, et si nos idées coïncides, je serai là pour vous. »

    Il lui fit un mince sourire reconnaissant. Elle en avait, de l'espoir, elle ... Peut-être en aurait-elle assez pour lui ?


    « Merci .. J'pense que cette soirée devait arriver tôt ou tard. J'devais bien faire sortir tout ça à un moment ou à un autre .. »

    Il afficha un deuxième sourire. Soudain, il sembla se raidir et fixa le lac d'un air impassible. C'est Enzo et ses airs de marbre qui sembla renaître. Il posa ses iris bleues sur May, impénétrables tout deux. Même en étant lui, le mur qui avait été batît entre leurs deux personnes n'avaient pas repoussé. Ca se voyait dans les yeux d'Enzo. Il admirait la tenacité de la jeune Femme .. Bien qu'il ne ressentait point d'attirement envers elle ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Eva
Employé au ministère
Employé au ministère
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age Réel : 28
Localisation : Ca te regardes?
Emploi (ou maison) : Emloyée au Ministère dans l’Organisation internationale du commerce magique + directrice de nombreuses boutiques à sa marque + Chercheuse
Loisirs : Lire, faire des recherches dans le domaine magique (sortilèges et potions), voyager, défiler
Réputation : 9
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 20/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Mar 29 Sep - 19:32

May ne dit rien. Enzo n'avait pas tors lorsqu'il disait qu'il était un enfant entrant dans le monde des adultes. Et pourtant c'était son monde, il en était ainsi, il fallait qu'il s'habitue et se fasse à l'idée qu'on ne vivait pas d'amour et d'eau fraîche, et que les bisounours, ca ne marchait qu'à la télé. Pourtant, tout n'était pas noire non plus, il ne fallait pas dramatiser. Enzo et Léonova avaient une très mauvaise passe à affronter, mais ils pourraient très bien être heureux un jour. C'est ce que l'on appelait l'équilibre du monde. Sans le mal, pas de bien, et inversement. La roue tournait, May en avait été témoins maintenant qu'elle se sentait libérée. Enzo connaîtrait un jour sa libération, si du moins il ne meurs pas avant ^^' (j'arrête...).

Enzo avait l'air de l'écouter et de s'être repris. Il affichait déjà une meilleure mine, et May préférait le voir ainsi, tel qu'elle le connaissait. Durant ses paroles, elle avait eut l'impression qu'il ne la regardait plus que ce qu'il ne l'écoutait. Oui... Beaucoup faisait cela face à son physique envoutant, mais Enzo la regardait différemment. Ce n'était en aucun cas de l'attirance, il ne la dévorait pas des yeux, mais il la regardait, voulant voir ses paroles, ou plutôt, ses pensées, dans ses yeux. Cela ne la dérangeait pas, excepté le fait dérangeant qu'on puisse, ne serait-ce que durant une seule seconde, lire dans son esprit. Fort heureusement, cela était impossible de par son occlumencie. Elle pouvait montrer les émotions qu'elle voulait. D'ailleurs, en cet instant, avec Enzo, May était sincère. Après tout, il s'agissait d'un amis, il pouvait la comprendre mieux que les autres, car il la connaissait mieux. Et puis, Brad la regardait également de cette façon, alors elle en avait l'habitude.

Enzo lui adressa un petit sourire. Elle préférait déjà ca à la tristesse. Le mieux aurait été de le voir énerve... Mais bon, il ne fallait pas trop en demander non plus. Comme il la remercia, elle répondit:


« De rien. Il fallait bien que ca tombe sur quelqu'un alors... Heureuse d'avoir assisté à cette petite scène et d'avoir pu t'aider. »

Oui. C'était bien May Eva qui parlait. Il y avait des débuts à tout. L'ancienne préfet de serpentard remarqua que le coucher du soleil était passé, tout comme le laisser aller de son ancien camarade. Celui-ci avait retrouvé en peu de temps son air impassible, bien que lui restant tout de même ouvert, avec cette impression de proximité. May le regarda quelques instants, puis lui dit:

« Alors... J'imagine que tu as laissé Léonova seule avec ses responsabilités de préfet sur le dos... »

Elle afficha un petit sourire avec son air de miss je sais tout. En même temps, on pouvait y decerner un peu de tristesse, peut être de ne pas pouvoir voir la jeune fille qui partageait son dortoir autrefois. Peut-être aussi un peu de nostalgie en repensant au poste de préfet qu'elle avait assuré avec prétention durant ses deux dernières années à l'école. En même temps, mieux valait que Léonova ne soit pas là pour voir qu'Enzo souffrait mentalement en silence. Elle se sentirait sans doute coupable – car elle avait de quoi – et cela ne l'aiderait pas pour la suite. En parlant ainsi, May indiquait à Enzo qu'elle pouvait poursuivre une conversation plus normale dirons nous. Même si la nuit tombait, il n'était pas l'heure de rejoindre son dortoir, et May avait tout son temps. Ce n'était pas tous les jours qu'elle revenait au château, autant en profiter.

[hj: dsl pas trop d'inspiration -_-' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 24
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Jeu 1 Oct - 20:16

    [ Wink ]


    « De rien. Il fallait bien que ca tombe sur quelqu'un alors... Heureuse d'avoir assisté à cette petite scène et d'avoir pu t'aider. »

    Il cacha un nouveau mince sourire. Il était heureux que ce soit tombé sur elle et non sur un Gryffondor un peu trop curieux ou un professeur protecteur. Ici, il était sûr que ce qui venait de se passer resterait enfui en May et que jamais elle n'irait en parler à des gens qu'il ne verrait pas sous un bon oeil .. Non. Peut-être May irait-t-elle confier une fois les craintes d'Enzo à son ancienne camarade de chambre et à Brad .. Mais il était sûr que l'affaire de s'ébruite pas. Ses yeux figés sur le lac ne clignaient pas, même sur le petit vent froid qui se levait lui piquait les joues et les yeux. Il porta une main à ses cheveux en soufflant un coup. Tout était fini .. Il ne pleurerait pas de sitôt. Lentement, de manière détachée, il regarda May qui se lançait dans une autre phrase. Son physique à lui était plutôt froid. On aurait dit un ange déchu, avec son regard sombre, sa peau mate, ses cheveux sombres et ses traits figés. Alors que May ressemblait à un rayon de soleil sous sa chevelure blonde et son sourire éclatant. Grand contraste entre May et Léonova aussi, qui lui faisait penser à une enfant qu'il se doit de protéger et qui le rend complètement accro. Léo ...

    « Alors... J'imagine que tu as laissé Léonova seule avec ses responsabilités de préfet sur le dos... »

    Il secoua la tête de gauche à droite. Bien sûr que non. Après ce qu'il s'était passé quelques jours plutôt, il restait dans les parages de la jeune fille quand elle était en contact avec les autres élèves. Non qu'il ait peur qu'elle recommence, mais pour la soutenir moralement et par sa présence. Peut-être surement aussi parce que son regard de tueur faisait peur à plus d'un qui fermait leur adorable bouche à la vue des deux amoureux. Certes déséquilibrés par la pression qui s'étalait sur leurs épaules d'adolescents en manque de confiance en eux et d'aide extérieure .. Enfin, maintenant que May était là, le Serpentard avait repris un peu confiance en lui et semblait partager le poids qu'il portait sur ses épaules avec elle.


    « Non. Elle avait un devoir à faire. Et je pense qu'elle avait aussi envie de se retrouver un peu seule. »

    Oui. Il l'avait lu dans son regard lorsqu'elle était montée dans son dortoir afin de recueillir un peu de paix et de silence avec tous les regards effrayés qui se posaient sur sa silhouette lorsqu'ils marchaient dans les couloirs ou en salle de cours. Mais il préféra ne rien dire sur l'accident qui s'était produit, préférant ne pas accroître l'inquiètude de May sur un incident passé.

    « Alors, Poudlard ne te manque pas trop ? »

    Il avait gardé son air neutre, comme toujours, ses pensées secrètes maintenant bien ancrée dans son coeur, invisibles et inexpressive. May à Poudlard, c'était quand même un peu d'amusement .. La voir en tant que préfète, engueuler les autres et les mettre en retenue, ça l'avait beaucoup distrait .. Les tentatives insencées des élèves pour essayer de charmer le serpent aux diamants aussi .. Et puis, comme il avait commencé à former une petite bande à 4, concernée par tout ce qui les attendait dehors alors que les autres élèves jouaient aux gamins qui devaient rendre le devoir avec pour but d'avoir un maximum de points pour gagner la coupe des 4 maisons ... Enfin, tout ça pour dire que si elle, elle ne pensait pas que ce château lui manquait, le château était en manque de May .. Comme de Brad d'ailleurs. Il parait tellement vide d'élèves .. Ca donne l'air d'être une crèche, en fait .. Les bleus étaient de plus en plus petits, et les deuxièmes années ne grandissaient pas tellement non plus. Ils osaient défier les plus grands en duel à la baguette ou les insulter. Enzo se permettait d'en corriger quelques-uns, ceux qui l'ennuyaient fortement. Mais généralement, c'est avec son grade de préfète que Léonova les remettait en place. Et pas qu'un peu !
    Il détourna la tête vers May pour observer sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Eva
Employé au ministère
Employé au ministère
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age Réel : 28
Localisation : Ca te regardes?
Emploi (ou maison) : Emloyée au Ministère dans l’Organisation internationale du commerce magique + directrice de nombreuses boutiques à sa marque + Chercheuse
Loisirs : Lire, faire des recherches dans le domaine magique (sortilèges et potions), voyager, défiler
Réputation : 9
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 20/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Jeu 8 Oct - 12:58

May acquiesça. Si Léonova faisait ses devoirs, tant mieux, c'était un signe qu'elle travaillait encore et que les événements de sa vie passaient outre. May doutait en revanche qu'Enzo ait terminé ce devoir. Elle ne savait pas vraiment s'il était du genre à s'avancer ou non, mais si Léonova ne l'avait pas encore fait, elle doutait que son petit amis oui. May faisait toujours ses devoirs à l'avance, entre deux heures de cours ou lorsqu'elle était à la bibliothèque. Elle n'avait jamais eut aucun problème ni retard la dessus, elle avait été une élève très sérieuse, bien que la plupart des cours l'aient ennuyé. May n'avait pas pu s'empécher de remarquer, en passant dans le hall lorsqu'elle avait fait son entrée, que le sablier des serpentards était largement en tête, même sans elle, ce qu'elle n'aurait jamais cru auparavant. Mais tant mieux si sa maison pouvait remporter des coupes, avec ou sans elle, dans tous les cas, elle avait toujours été très fière d'être une verte et argent.

Enzo n'avait pas tors, Léonova avait surement prétexté son devoir pour rester un peu tranquille dans sa chambre. Elle en avait bien le droit avec ce qu'elle pouvait vivre quotidiennement, et si Enzo comprenait parfaitement cela, alors ces deux là faisaient un excellent couple. May les connaissait plus individuellement que ensemble, et elle savait qu'elle avait affaire à deux fortes personalités plutôt repliées sur elles même et pas aidés par la vie, comme elle. Les voir en couple l'avait quelque peu étonné, de prime abord, même si on les voyait toujours ensemble.

May fut un peu surprise par la question d'Enzo. Même si elle adorait parler d'elle, elle ne s'était pas attendu à ce que la conversation prenne cette direction. Elle regarda quelques instants Enzo, cherchant à formuler une réponse la plus fidèle possible à son ressentis.


« Ho... Non. On ne peut pas vraiment dire ca. Je suis tellement libre et occupée à l'extérieur. Et puis, tous ces cours et ces élèves m'ennuyaient quelque peu. J'avais bien moins d'attachement à cette école que ce que je croyais en fin de compte... »

Cela avait été plus facile que ce que May s'immaginait pour quitter le château. Sept années lui avaient suffit pour se lasser, et elle s'était sentie totalement libérée de tout cela à sa sortie. De plus, comme elle avait rompue les liens avec ses parents, elle entrait enfin dans la vie active, indépendante, respectée, et bientôt reconnue à sa juste valeur... Poudlard avec tous ces stupides élèves, ce personnel... et ces maudits elfes !! Non, vraiment, excepté son petit pincement au coeur lorsqu'elle avait remis les pieds dans ce lieu qui l'avait vu grandir, elle était bien contente d'en avoir finis avec ses études. Mais bon, puisqu'il fallait passer par là...

« Et puis... Je n'suis pas la seule à être partie alors... »

Rester au château sans Brad Nelsen n'aurait plus eut aucun sens à ses yeux. Tout cela appartenait au passé à présent, les choses n'étaient plus ce qu'elles étaient, il était inutile de repenser à ce temps où elle était élève, qui lui paraissait déjà si loin... May avala sa salive, puis rajouta sincèrement:

« A part certains professeurs, Léonova et toi êtes les seules personnes pour lesquels j'avais – et que j'ai encore- un peu d'estime. Si quelques chose doit me manquer à poudlard, crois moi, ce ne sera pas des meubles ! »

Elle afficha un petit sourire en regardant le serpentard tantôt dans son oeil gauche, tantôt dans son oeil droit, comme pour trouver son âme au fond de son regard (que c'est beau quand même ce que j'écris !! lol). Tout tenait dans ses sous entendus, qu'Enzo était parfaitement capable de comprendre et d'interpréter à sa manière. May se fichait de ce qu'il pouvait penser. Elle s'était toujours assumée pleinement pour ce qui était de son côté ingrat de fille riche et pourrie gâtée. Pour son autre côté, c'était très différent, elle s'était longtemps cherchée avec l'aide de Brad, et elle commençait seulement à extérioriser les sentiments qu'elle chassait par le passé, tels l'amour, la solidarité, la confiance, et tout ce qui va avec. Bien sur, il n'y avait pour l'instant qu'avec trois personnes qu'elle se laissait aller ainsi. Son estime était très difficile à gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 24
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Ven 9 Oct - 20:34

    « Ho... Non. On ne peut pas vraiment dire ca. Je suis tellement libre et occupée à l'extérieur. Et puis, tous ces cours et ces élèves m'ennuyaient quelque peu. J'avais bien moins d'attachement à cette école que ce que je croyais en fin de compte... »

    Il resta de marbre. Il le ressentait aussi, quelques fois, cet ennuyement. Des élèves qui l'exaspéraient au plus au point. Des élèves qui le dévisageaient d'un drôle d'oeil. C'était tellement lassant, un être humain empli de préjugés ! Croire aux rumeurs et à toutes les choses dites sur Léonova, sur lui. Parait-il que ses parents l'aient jeté à la porte alors qu'il avait écorché vif un mignon petit chat perdu sauvage .. En écoutant cette stupide affirmation en passant dans un couloir, captant son nom et ses paroles en attendant que les élèves se pressent dans les couloirs. Il les avait fusillé du regard, plus choqué par l'être humain que par la nouvelle. Le pire dans l'histoire, c'était de la raconter à d'autres et d'y croire ..
    Lui ne s'attacherait pas vraiment à l'école non plus. Il le savait. Tout ce qui le retenait ici, s'était l'école obligatoire ainsi que Léonova. Le savoir constituait ainsi la troisième place du pourquoi il était là. Plus il accumulerait des connaissances et de l'expérience, plus ça l'aidera à survivre pour plus tard. Et bizarrement, sa future vie, il la voyait à présent heureux. Même en cavale, avec Léonova, avec May pour les soutenir, avec Narcissa pour les conseiller. Il se sentait déjà plus fort et plus entouré avec la promesse simple et dite de la jeune femme. Elle serait là, elle l'avait énoncé haut et fort, d'une intelligible voix. Il bomba infimement le torse, comme pour se regonfler d'espoir.

    « Et puis... Je n'suis pas la seule à être partie alors... »

    Il açquisa. Brad .. Son compagnon de chambre lui manquait sérieusement. Les émotions silencieuses, les gestes silencieux, les regards explicites et les quelques paroles échangées l'apaisaient en quelque sorte, le soir. Cette année-ci, il avait du mal à se rappeler de la sureté de sa voix qui le rassurait. Sans s'en douter, Brad était rassurant. Ils étaient presque pareils, Enzo avait donc la certitude qu'il n'était pas complètement fou. Tous les gestes effectués par le maintenant mangemort lui étaient normaux. Et puis, dans cette chambre, ils avaient beaucoup partagé, même sans paroles.
    Enzo avait surpris des regards tristes, perdus dans le vide, ou au contraire heureux et impatient. Brad l'avait surement suppris entrain de penser à Léonova étendu sur son lit ou entrain de craindre pour son avenir, en moins fort.
    Il se rappelait encore les quelques soirées à 4 dans la chambre de Brad et d'Enzo, avec Léonova et May à discuter silencieusement. Bref, une petite bande de jeunes à qui on aurait voulu parler mais qui était tellement constitué de gens spéciaux qu'on osait les approcher.
    May connue pour sa sévérité en tant que Préfète, Brad connu en tant que Serpentard macho - même s'il ne l'était pas - et briseur de coeurs, Léonova comme l'héritière, ou folle selon certains et Enzo, comme une Statue de marbre recelante de secrets obscurs ..

    « A part certains professeurs, Léonova et toi êtes les seules personnes pour lesquels j'avais – et que j'ai encore- un peu d'estime. Si quelques chose doit me manquer à poudlard, crois moi, ce ne sera pas des meubles ! »

    Il afficha une lueur amusée dans son regard. L'humour, les amis, l'humour. Quand elle disait avoir un peu d'estime, il entendait par là qu'elle les considérait comme amis, bien sûr. Pas besoin d'être choqué par l'adverbe peu .. Il n'a pas beaucoup d'importance dans la phrase, venant de la bouche de May, plutôt pas facile à dicter des qualités chez les autres. Disons qu'elle ne complimentait jamais car elle ne semblait jamais très impressionnée .. Rien ne la surprenait, tout était continuellement normal.


    « Tu as des nouvelles de Brad ? J'en ai plus entendu parler depuis qu'il a quitté l'école .. Pas vu, pas une lettre .. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Eva
Employé au ministère
Employé au ministère
avatar

Féminin Nombre de messages : 217
Age Réel : 28
Localisation : Ca te regardes?
Emploi (ou maison) : Emloyée au Ministère dans l’Organisation internationale du commerce magique + directrice de nombreuses boutiques à sa marque + Chercheuse
Loisirs : Lire, faire des recherches dans le domaine magique (sortilèges et potions), voyager, défiler
Réputation : 9
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 20/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   Mer 30 Déc - 12:17

[hj: désolé pour le temps... vraiment, je suis débordée en ce moment, mais j'essaie de passer régulièrement ici quand même...]

May sentit son estomac se nouer à l'évocation de Brad par Enzo, même si l'ombre de celui-ci s'était déjà immiscée dans la conversation inévitablement. Décidément, c'était plus fort qu'elle, il fallait que ses conversations se ramènent à Brad Nelsen, l'élève qui avait été son camarade le plus précieux durant son apprentissage à poudlard.

« Pas la moindre. »

Déclara t-elle avec regret, d'une voix grave. Les mots d'Enzo avaient étés comme des poignards. Pas vu, pas une lettre. Dans un sens, cela la rassurait un peu, car ca n'avait rien de personnel envers elle, il ne lui en voulait pas, il était tout simplement introuvable. Mais que pouvait-il bien faire et où? May affichait une mine quelque peu dépitée. Si Enzo lui avait dit cela, c'était que Léonova n'avait pas de nouvelles non plus, elle sa cousine qu'il avait tant protégé... May soupira et déclara:

« En tout cas, cela ne m'inspire rien de bon... »

Enzo, qui était un serpentard plutôt malin, pouvait comprendre toute la portée et le sens de ces quelques mots. May faisait évidement référence aux mangemorts, au père de Brad, et aux soucis que celui-ci avaient en dernière année. Tout cela lui paraissait si loin maintenant qu'elle revenait au château et que le monde des sorciers continuait à tourner sans eux à poudlard. Mais en même temps, c'était plus près que jamais, maintenant qu'ils étaient dehors... May avait une certaine haine dans les yeux. Il était difficile de déceler envers qui, mais on voyait très bien que cette situation ne la réjouissait pas et qu'elle allait y remédier. Après tout, elle qui était toujours au courant de tout à poudlard, et dans le monde extérieur... Il était rare que quelque chose lui échappe, elle avait des relations hauts placées et était une vraie fouineuse quand elle le voulait. Elle se jura intérieurement qu'elle n'allait pas tarder à éclaircir ce mystère, quit à aller trouver certains mangemorts. May avait déjà eu affaire à eux, et elle connaissait leur manières et leurs points faibles afin d'obtenir d'eux ce qu'elle venait chercher, ou plutôt, éviter d'obtenir des ennuis qu'elle ne voulait pas. May n'appartenait pas vraiment à un clan, elle n'avait rien de particulier contre les mangemorts, au contraire, elle admirait la puissance de certains... Mais si ceux-ci s'en prenaient à Brad... Alors les choses seraient différentes.

Un vent froid vint se glisser dans les longs cheveux blonds étincelants de la jeune femme, ce qui lui donna un frisson dans le dos, comme si un fantôme l'avait traversé en cet instant. Non. May ne voulait pas émettre cette hypothèse. Brad ne pouvait être mort. Mais déjà, une saison plus froide était à venir...


[hj: étant donné la conversation que tu as eu avec Brad, et la date, je pense qu'on peu finir nan? Comme tu veux...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre Vulnérable [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre Vulnérable [ Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» Vulnérable. [Sweet Extasy & Highway ONLY ♥]
» Comme un grain de sable [quête]
» FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -
» Le tueur se croit invulnérable. En cela, il est vulnérable. ( Charles de Leusse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
..::PoUdLaRd4eVeR::.. :: ..::A L'EXTERIEUR DU CHATEAU::.. :: ..:*Lieux divers*::.. :: Le lac et le Parc-
Sauter vers: