AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des persos adultes (mangemorts, profs, personnels, commercants, etc),
mais si vous tenez vraiment à jouer un élève, sachez que la maison des serdaigles vous 
acceuillera à bras ouvert car elle à grand besoin de votre activité pour la booster !
 
!!! Pour le passage des élèves pour l'année 2010/2011, merci de lire ceci. !!!

Partagez | 
 

 Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 25
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Ven 18 Sep - 23:30

    Enzo Cloud, élève de Cinquième Année, au regard de Satan, entra à la tête du sanglier. Il était seul, pour l'instant, et s'approcha d'une bar d'un pas sûr et rapide. Le jeune homme était plongé au coeur de ses pensées, même si son air de marbre lui donnait l'impression qu'il était particulièrement attentif et à l'écoute.Sa sombre silhouette enrôlée d'une cape noire le protegeait par la froideur du mois de septembre. Il faisait sombre, dehors, une bruine tombait sur Pré-au-Lard qui semblait somnoler en attendant le départ de l'averse continuelle. Les lumières allumées évoquaient de petites tanières biens joyeuses et acceuillantes lorsqu'on parcourait plusieurs centaines de mètres en passant à côté de champs boueux et de forêts grinçantes. Le Serpentard releva son capuchon et commanda un Whisky en attendant son ami à qui il avait envoyé une lettre en lui demandant de le rejoindre alors qu'il effectuait sa sortie habituelle à Pré-au-Lard. Malheureusement, Léonova avait du s'absenter car son rôle de préfet lui demandait de surveiller les élèves à qui elle donnait des retenues. Privés de sortie, Léonova devait rester aussi cloîtrer à l'intérieur, elle était de mauvaise humeur face à la nouvelle et s'était enfermé dans une classe en compagnie de ses élèves collés. Enzo aurait parié qu'elle leur en ferait baver trois fois plus.

    Il saisit son verre, remercia le serveur d'un hochement de tête en lui faisant comprendre qu'il payerait en sortant du bar. Il alla s'asseoir à une table poussièreuse où il posa son verre crasseux sur le bois. Eternellement maniaque, il passa son doigt sur quelques centimètres et afficha une grimace en observant les particules de poussière accrochées. Un coup de torchon propre ne ferait pas de mal dans cette décharge ! C'était pourtant le bar où les mangemorts se faisaient moins remarquer, recouvrant habituellement leurs visages ou modifiant légèrement leur apparence afin qu'on ne les reconnaisse pas. Il porta son verre à ses lèvres, sans oublier la poussière qui devait se trouver sur le verre en lui-même, pour avaler trois longues gorgées de whisky. Vidé de moitié, le verre retrouva sur la table sale. Son buveur, plus que patient, aurait pu faire croire à tout le monde qu'il serait seul pour la soirée tellement son regard était perdu dans ses pensées et tellement il n'était pas nerveux. Pas de signe d'impatience ne le trahissait, il pensait à Lively Cloud, sa soeur qui avait disparue depuis son enfance. Ses parents avaient lancé un sortilège d'oubliettes à Enzo, mais pour que celui-ci marche sur longue durée, il fallait le perpétrer plusieurs fois au fil du temps. Et il se trouve qu'à présent, Enzo se souvenait de plus en plus de choses avec sa soeur et sa famille. Hypocrites, irrespectueux. Bref, invivables. Aujourd'hui, il avait coupé les ponts en décidant de renier jusqu'à même l'ADN de ses parents. Il n'avait plus de lien d'attache avec personne. Juste avec Lively quand il la retrouverait.

    Mais il était pour l'instant comblé, avec Léonova. Le journal intime prenait de moins en moins de place dans son esprit tant sa relation était sérieuse et plaisante. Il baissa sa capuche d'une main sûre, la noirceur lui allait bien mais ce n'était pas pour autant qu'il la portait dans son coeur entier. Le fond de son âme était bon, une partie s'était pourrie dans son enfance, pourrissant son âme en entier. Bien sûr, quelques parties avaient échappées au massacre, mais elles n'étaient pas blanches non plus. Serpentard d'accord, mais qui dit Serpentard ne dit pas un avenir tout tracé baigné de sang et de morts sur les chemins. Enzo se reposa sur le dossier de la banquette et ferma les yeux en poussant un soupir. Ne penser à rien, juste à ce qui allait arriver ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Jeu 24 Sep - 16:47

Brad Nelsen entra dans la bar de la tête du sanglier. Encore un peu plus grand et plus costaud que lorsqu'il était élève, l'ancien préfet de serpentard en était encore plus impressionnant. Certains ne l'auraient même pas reconnu, dissimulé ainsi par sa grande cape noir à la capuche lui cachant le visage lorsqu'on le voyait de côté. En face, pourtant, les traits de Brad Nelsen étaient reconnaissables dans l'ombre, bien que fatigués et plus tendus qu'à la normal. On pouvait deviner que des événements l'avaient changés, il ne semblait plus tout à fait le même. D'abord, il n'avait plus son visage impassible et de marbre. Des émotions étaient lisibles sur celui-ci, mais des émotions inconnues d'il y a trois mois. Son expression ne laissait rien présager de bon, et ses yeux étaient encore plus ténébreux que d'ordinaire, luisant d'une lumière nouvelle et terrifiante. Il n'avait plus le même regard que celui de l'élève sage et réfléchis qu'il avait été. La magie noire et sa puissance commençait peu à peu à l'envahir, le transformant.

Brad n'eut besoin que d'un vif regard pour repérer son ancien camarade de chambre assis à une table poussiéreuse. Voulant se faire le plus discret possible, l'ancien préfet commanda rapidement un wisky, le prit, et alla rejoindre Enzo Cloud de sa démarche charismatique. Il s'assit en face de lui, ne lui serrant pas la main. Sans savoir vraiment pourquoi, Brad évitait tout contact physique avec les autres depuis qu'il avait la marque des ténèbres sur l'avant bras gauche, comme si cela pouvait être contagieux et comme si toucher quelqu'un qui n'était pas marqué et était en quelque sorte 'pur' lui pesait.


« Enzo. »

Déclara t-il d'un voix nouée, sèche et froide, qui n'avait de toute évidence pas parlée depuis longtemps. Il inclina légèrement la tête sur le côté en guise de salut. Brad avait tout d'abord hésité à venir lorsqu'il avait reçu la proposition du serpentard. Il n'avait revu personne de poudlard depuis les vacances, et n'avait d'ailleurs pas prit de nouvelles. Avec tout ce qui lui était arrivé, il avait préféré s'isoler et affronter ses responsabilités seul. De plus, il n'avait guère le temps pour les camaraderies, entre le journal intime de sa mère et les réunions de mangemorts. Et puis, sortir à l'extérieur n'était pas très prudent pour lui. Beaucoup devaient se demander ce qu'il était devenu et lui poseraient des questions. Le fait qu'il soit le fils Nelsen faisait qu'on parlait beaucoup de lui à la gazette, les questions sur son avenir allant bon train. Pourtant, Brad ne pouvait se l'expliquer, il avait eut besoin de venir. Il n'avait pas eut le temps, en fin d'année, de dire adieu à ses camarades, et ce petit détail restait inachevé dans un coin de sa tête. Il fallait qu'il le corrige pour avoir la conscience plus tranquille et passer à sa nouvelle vie sans rien laisser derrière lui.

Brad bu une gorgée de son wisky, reposa son verre, et rajouta:


« Tu voulais me voir? »

Cette question n'était bien entendu pas à prendre au premier degrés. Bien sur qu'Enzo voulait le voir puisqu'il lui avait demandé de venir, mais c'était sa façon de lui demander le pourquoi. Brad avait très bien conscience que, puisqu'il n'avait pas donné de nouvelles, il avait du éveiller chez ses anciens camarades beaucoup de mystère et de curiosité. Peut-être même de l'inquiétude pour certains. Ils avaient d'ailleurs de quoi, mais Brad n'aimait pas l'idée qu'on se fasse du mouron pour lui. Mais s'ils avaient ne serait-ce que la moindre idée de ce que Brad avait pu affronter ces derniers jours... Être le fils d'un mangemort était déjà pesant, mais si encore cela avait du s'arrêter là. Brad, en revoyant ainsi Enzo, avait l'impression qu'il faisait partis d'un autre monde, le monde de son enfance, de son adolescence et de poudlard, bien lointain maintenant. Mais il s'était senti prêt maintenant à affronter son passé. Passé auquel il ne pouvait revenir et dont il restait encore enfouis au plus profond de lui de la nostalgie et des remords, sans qu'il n'en ai conscience, puisque sa personnalité avait beaucoup changée. A mieux le regarder, on voyait d'ailleurs que Brad était plus pâle qu'à l'ordinaire, bien que son teint soit mate naturellement, et qu'il semblait ne pas avoir dormis durant des semaines. Brad était insomniaque, ce n'était pas un secret, surtout pour Enzo qui avait partagé sa chambre, mais jamais il ne paraissait fatigué en temps normal, étant habitué à peu de sommeil. Hors, en ce jour, Brad faisait vraiment peur à voir. Ses traits étaient tirés, inquiets, énervés, surmenés. Pourtant, inexplicablement et inéluctablement, il aurait encore pu faire fondre la moitié des filles du château, comme par le passé. Brad jetait de temps à autres de vifs regards dans le bar, tel un serpent ne pouvant se passer de certaines pulsions. Ses réflexes semblaient s'être accru, mais il évitait de croiser le regard d'Enzo pendant trop longtemps, alors qu'il avait toujours fixé ses interlocuteurs jusque là.

Brad ne savait pas si Enzo s'en rendait compte ou non, mais il lui avait fait un sacré privilège de faire le déplacement rien que pour lui. Il avait du d'ailleurs prétexter d'infinissables mensonges, tous plus grands les un que les autres, pour quitter le manoir de son père. Mais il en était ainsi de sa vie depuis peu. Mentir, manipuler, trahir, menacer. Ce n'était plus des mots qui lui étaient inconnus désormais. Il ne jouait plus dans la même cour, et ses fréquentations n'avaient plus rien d'amical. Revoir ainsi Enzo était pour lui comme une décharge électrique. Il l'avait estimé, respecté, apprécié. Il aurait pu aisément le protéger, lui accorder sa confiance, être franc envers lui. Il ne savait plus comment il avait pu se faire des amis. Il ne comprenait plus comment il réfléchissait par le passé et ne se sentait plus capable de ressentir ou faire de telles choses. Son visage n'aurait même pas su se rappeler la manière dont il souriait, même si cela lui était déjà peu courant à l'époque.

L'ancien vert et argent soupira sans un bruit. Il était dans l'incompréhension la plus totale. Il avait l'impression qu'un fossé s'était creusé entre lui et Enzo, mais il sentait aussi que c'était lui et lui seul qui le creusait. Comment était-il à poudlard? Brad avait beau cherché, il ne se reconnaissait plus dans l'élève qu'il avait été. Son expression reflétait l'inquiétude et la perdition. Il ne retrouvait plus les sensations qu'il aurait du éprouver, la joie de revoir un ancien camarade, de se rappeler de qui il était. D'ailleurs, à présent qu'il essayait, il se rendait compte qu'il n'arrivait plus à cacher ses émotions sur son visage. Il ne trouvait plus ce calme et cette plénitude intérieure qui avait fait de lui un très bon occlumens. Il ne paraissait plus de marbre, mais est-ce qu'un legilimens aurait pu lire en lui pour autant? Telle était la question... Brad se demandait ce qu'il faisait là, et commençait à se dire qu'il n'avait pas pris une bonne décision en venant ici. Mais maintenant qu'il était là, autant qu'il le reste. Il n'avait pas pour habitude de revenir sur ces choix, tels qu'ils soient.

Brad n'était plus le même, il en avait conscience. Il ne pouvait plus l'être. Il n'avait plus la clé pour retrouver ses attitudes et ses idées d'autrefois. Il ne comprenait plus. Un retour était impossible. Il avait retrouvé peu à peu la sombre identité qui était toujours enfouie en lui et qu'il avait toujours craint jusqu'alors, mais qui aujourd'hui le faisait exister. Il sentait seulement, à présent qu'il revoyait Enzo, comment ses sentiments étaient différents. Jamais il n'aurait cru être prisonnier de ses émotions. Émotions obscures qu'il avait enfermé durant tant d'années, et qui l'enfermaient lui même à présent. Il ne retrouvait plus cette sensation de confiance, l'idée de pouvoir se reposer sur l'autre, de se confier, d'écouter, de respecter, reconnaître l'autre comme son égal. Mais qu'était-il devenu? Il ne savait plus aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 25
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Jeu 8 Oct - 23:50

    « Enzo. »

    Enzo releva la tête. Un mince sourire sur ses lèvres, presque ironique. Ses traits étaient à faire peur, ses yeux le terrifiaient, à vrai dire. Il avait cherché un endroit où se réfugier, une épaule sur laquelle se reposer et voilà qu'il se rendait compte d'une claque que ce qu'il avait devant les yeux ne ressemblaient plus vraiment à un ami, mais à un mangemort dangereux. Ceux que Léonova craignait tant, ceux que lui craignaient tant aussi. Il espéra très fort qu'il ne soit pas tombé dans un piège, que Brad soit venu ici seul dans l'unique but de le retrouver.
    C'est un sourire ironique qui se dessinait sur les lèvres d'Enzo. Elève de Cinquième Année à Poudlard. A l'esprit vif et intelligent, maitrise facilement sa baguette au cours d'un combat. Bref, un adversaire plutôt redoutable, mais pas mesurable à Brad. D'abord parce qu'il ne sentait aucune compétition entre eux. Puis, parce que Brad avait deux ans d'expérience en plus à la baguette. Enfin parce qu'il avait des amis avec lesquels il ne fallait pas rire. Trois raisons pour lesquelles Enzo ne se leva pas pour rentrer au Château.

    « Tu voulais me voir? »

    Il continua de le fixer, abandonnant son sourire ironique pour un air neutre, qu'il était le seul à afficher car les traits diaboliques de Brad avaient fini par le rendre expressif. Tient .. Un point commun de moins ! Il cligna des yeux, continuant de rester silencieux. Son air faussement hautain eut un sentiment de froissement envers le garçon. Comment pouvait-il .. ? Il serra les dents, parfaitement calme exterieurement. Il devrait se mettre à genoux en le remerciant de s'être déplacé, voilà ce qu'il pouvait lire dans ses yeux. Il secoua alors lentement la tête, un air de dégoût sur son visage. Il porta son verre de whisky à ses lèvres pour le vider d'une traite. La brûlure qui lui lancina la gorge ne fut rien en comparaison de la colère qui lui brûlait les entrailles. Comment osait-il se prendre pour un Dieu devant un ami. Il posa son verre sèchement sur la table qui trembla sous le choc surprenant mais peu bruyant. Ses yeux lançaient des éclairs.


    « Faut-il vraiment un motif pour revoir un ami ? »

    Il eut envie d'en dire plus mais se retint. Il commanda un deuxième verre de whisky que le serveur s'empressa de poser devant le jeune homme furieux. Il valait mieux ne pas l'ennuyer dans ces moments-là .. Ne lui demandez pas sa carte d'identité non plus, même s'il a pas l'âge car ce n'est pas lui qui en ramassera gros ..
    Il resta immobile, fixant la prunelle des yeux fuyant du mangemort. Rouge, fatigué, mauvais, voilà quel regard il possédait aujourd'hui, alors que la sagesse se lisait autrefois, alors qu'on y lisait la vie .. Là, on aurait dit un possédé, une marionnette obéïssante, un bouffon !


    « Nan, mais en réalité, j'étais venu pour prendre de tes nouvelles et discuter un peu, mais vu que t'es passé du côté de ton Père, maintenant, je ferais bien de me tirer en vitesse avant que tu rappelles tout le monde .. Et désolé de te décevoir, mais Léonova est restée au Château ! J'espère que ça ne dérange pas vos plans ! »

    Bien sûr qu'il était ironique et qu'il ne doutait pas vraiment de son ami. Mais il avait peur. Ce qu'il avait entendu des rumeurs, ce qu'il avait lu dans la Gazette, ce qui circulait non-stop sur les voies suivies par les anciens élèves .. Tout ça, il n'y avait pas cru, certain que Brad n'aurait jamais fait le choix de se joindre aux Mangemorts ayant les mêmes idées que son Père. Il savait qu'il était différent d'eux. Brad n'était pas fou de magie noire, il n'aimait pas faire souffrir les autres. Et surtout, il ne trahirait jamais Léonova et lui. Mais bon, fallait penser qu'il pouvait recevoir à tout moment l'ordre de les liquider .. Brad, j'ai peur. Dis-moi que non, dis-moi que tu es toujours mon ami ...
    Mais Enzo remarquait bien que malgré les efforts que Brad essayait de faire pour se rappeler, le Brad qu'il connaissait de Poudlard s'était transformé, peut-être pour toujours. Il n'espérait pas pour toujours ..
    Enzo espérait qu'il redeviendra comme avant, un jour ..
    Une question germa alors dans la tête du Serpentard mais il la cala dans un coin de ses pensées et l'oublia. Pas de ça maintenant ..
    Et, l'air de rien, il se radoucit. Il s'oublia dans le regard de Brad pour essayer d'y puiser ses émotions et ses souvenirs. Des images, seulement ? Il resta de marbre, ressentant de la peine pour son camarade sans vraiment en connaître la raison.


Dernière édition par Enzo Cloud le Sam 17 Oct - 21:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Jeu 15 Oct - 23:44

[hj: pourquoi tu dis qu'Enzo est en 5° année? Il en 6° maintenant !]

Brad n'apprécia guère le sourire ironique de son ancien camarade, et pouvait-on dire également ancien amis? L'heritier Nelsen cherchait une fois de plus à fuir Enzo qui le fixait, tantôt en trouvant une occupation en buvant son wisky, tantôt en faisant mine de s'intéresser aux personnes et aux choses présentes dans le bar. D'une manière, Brad s'y intéressait un peu, car il était maintenant en permanence sur ses gardes, mais jamais il n'aurait en temps normal agit ainsi dans une discussion. Et encore moins avec Enzo. L'élève qui étudiait à poudlard afficha ensuite un air neutre, mais Brad n'eut pas besoin de le regarder longtemps pour s'apercevoir qu'il serrait les dents. Son calme apparent n'était bien sur que sa carapace. Brad connaissait très bien cette attitude pour avoir également fermé son esprit durant très longtemps. Pourquoi n'y arrivait-il plus? Enzo ne fut pas long à se trahir lui même, faisant vibrer la table sous la force et le bruit qu'avait provoqué son verre vidé d'une traite. L'ancien préfet fixait ce verre, sentant peser sur lui le regard d'Enzo qui le fusillait. Il devait avoir compris certaines choses... Mais son esprit devait s'emporter dans de diverses extravagances aussi rapides qu'invérifiées. L'être humain avait cette telle capacité de déduction et de logique que son imagination pouvait lui laisser déduire et croire beaucoup de choses. Et comme Brad avait conscience qu'il n'était plus le même, il savait qu'Enzo l'avait remarqué et que ses réflexions le mettaient en rogne, lui qui ne jugeait en principe pas les apparences. Il faut croire qu'il n'y avait pas que Brad qui avait changé... Parce qu'il ne pouvait juger que sur les apparences, car Brad n'avait pas donné signe de vie depuis qu'il avait « choisi » son camp, il personne ne savait ce qu'il était devenu.

Enzo parla. S'il avait essayé de cacher sa colère, c'était raté... En tout cas, Brad l'y avait décelé dans ses mots. Comme il savait que son ancien camarade n'avait pas finis, il fut tenté de regarder les alouettes tout en finissant également son verre, mais comme il trouvait cela stupide en y réfléchissant, il affronta Enzo, le regardant plus d'une seconde, pour la première fois depuis ces charmantes retrouvailles. A quoi bon se cacher derrière des faux semblants pour fuir la réalité? Enzo voulait sans doute des explications. Ha ca oui, il était énervé. Mais qui devait l'être le plus ici? Qui était la victime dans l'histoire? C'était bien à Brad qu'il était arrivé l'irréparable ! Enzo ne connaissait rien à ce qui avait pu se passer durant les vacances, mais s'il tenait à blâmer quelqu'un dans ce bar, qu'il jette son dévolu sur un autre, car le fils Nelsen en avait eut assez pour sa part. C'était bien trop facile pour Enzo de se faire passer pour un saint, lui qui était encore dans les jupons de la directrice, bien au chaud et en sécurité à poudlard. A mieux le regarder, Brad éprouvait du dégout. Ne reconnaissait-il pas ce petit sentiment aigüe qu'était la jalousie? Il était devenu bien trop fière pour se l'avouer, même à lui même.

Enzo rajouta quelques paroles acerbes. L'ancien préfet savait très bien qu'il allait y avoir droit. Que pouvait-il bien faire? Il n'avait pas envie de se justifier, pas envie d'être pleint, pas envie de rendre triste ses anciens amis, si du moins ils tenaient un peu à lui. Quel était le plus douloureux? Penser que Brad les avait trahis pour rejoindre le camp des mangemorts? Ou le savoir prisonnier à jamais de sa destiné? Brad n'aimait pas les mensonges. Mais à présent, il savait très bien berner ses semblables. S'il ne voulait pas faillir, il était mieux que ses amis se sentent trahis et tirent ensuite rapidement un trait sur lui, même si cette idée était encore douloureuse tout au fond de lui, malgré les changements. Mais il fallait savoir ce qu'il voulait. Brad Nelsen n'existait plus. Il était condamné, abandonné, perdu, livré à son propre sort. Personne ne pouvait faire quoi que ce soit pour lui, il était bien trop tard. Une libération possible aurait été de se donner la mort, mais Brad avait toujours répugné cette idée car il avait toujours craint le jour où il ne serait plus. La meilleure chose qui lui restait à faire était de se laisser emporter par son destin, se livrant aux forces obscures, puisqu'elles l'avaient toujours appelé... Et pour cela, il devait se séparer de tout ce qui le rendait vulnérable. Le voilà qui était pris au piège de son propre jeu. Il avait toujours craint de se créer ses propres points faibles, c'était pour cette raison qu'il ne se liait pas aux autres élèves, en plus du fait que son père pouvait se servir d'eux, mais pour certains d'entre eux, il semblait avoir fait une exception, qu'il regrettait aujourd'hui. Enfin... Si il y avait plus murement réfléchis, peut-être que 'regretter' n'était pas le mot approprié, car il avait pu, grâce à eux, se sentir vivant et accepté l'espace de quelques temps. Mais Brad n'avait pas le temps de réfléchir, il ne pouvait pas, mais surtout ne devait pas. Il n'aurait pas du se faire des points faibles, point, ce n'était pas un sujet à débattre. Beaucoup de sujets n'étaient plus à débattre dans sa situation, car inconsciemment, il ne faisait que se persuader de certaines choses, vraies ou fausses, pour lui rendre la vie plus facile et chasser tout remords, puisqu'on avait chassé tout espoir de changer sa vie.


*Mais qu'est-ce que tu crois mon pauvre?... Qu'on choisis sa vie?... Qu'il y a de l'espoir pour des personnes nées dans les ténèbres?... Moi aussi à ton âge je me bernais de ces illusions. Espères... tant que tu en as encore la force... mais l'atterrissage sera dur...*

Brad savait que quoi qu'il dirait, Enzo avait ses propres idées. Il était tellement... comme il avait été. Il lui rappelait à quel point il avait pu changer en si peu de temps, sans pour autant lui redonner la clé de l'espérance et de l'amour. Mais ce n'était pas de la tristesse qui se lisait dans le regard de Brad en cet instant, non, puisqu'il n'avait plus ce genre de sentiments, et en plus, il ne s'était jamais apitoyé sur son sort, ayant une sorte de force intérieure. Puisqu'il n'avait pas le pouvoir de changer le passé, qu'il ait au moins celui d'affronter ses responsabilités. On pouvait donc voir dans ses yeux sombres une certaines volonté, en dépit de ses traits fatigués, tel un guerrier se relevant après un sanglant combat.

Enzo articula ensuite des paroles spontanées, irréfléchies, qui lui passaient par la tête, mais surtout d'une absurdité évidente. C'était ce qui s'appelait prêcher le faux pour savoir le vrai.

't'es passé du côté de ton Père, maintenant'

C'était donc ce qu'il en avait déduis. Brad faisait-il si peur à voir que ca? Il se demandait ce qui avait pu amener Enzo à raisonner dans cette voix, qui n'était pas totalement fausse. A vrai dire, il y avait bien longtemps qu'il n'avait plus osé affronter son reflet dans un miroir. Certes, c'était un mangemort. mais il n'avait pas pris la relève de son père, même si c'était ce que Brandon Nelsen croyait lui même. Il avait certaines obligations envers un tout autre mangemort...

'je ferais bien de me tirer en vitesse avant que tu rappelles tout le monde'

Double absurdité. Enzo n'allait pas partir, il l'aurait fait sans le dire. Et puis, il ne partirait pas tant qu'il n'aurait pas eut ce qu'il attendait de lui. Des explications, ou des réfutations de Brad, car il ne voulait pas croire en ce qu'il avançait. Et pourtant si, Enzo...
Ensuite, Enzo sous entendit que Brad allait ramener 'du monde'. Brad regarda à gauche et à droite, ce qui créa l'impression qu'il faisait 'non' de la tête, mais c'était histoire de dire: 'tu vois quelqu'un, toi?'. Franchement, pourquoi aurait-il ramené des mangemorts ici? C'était bien la dernière idée qu'il aurait eut de faire.

Mais quand Enzo parla de Léonova, Brad se sentit piquer au vif. Il avait été pris de court, par surprise. Enzo croyait vraiment en ce qu'il affirmait pour parler de la sorte.


« Je n'crois pas qu'il était mentionné sur ta lettre la présence... Tu n'as jamais précisé qu'elle viendrait. »

Quel était le pire? Prononcer encore son nom 'Leonova', ou l'appeler 'ma cousine'? Comme si Brad était venu ici dans le seul but d'exécuter des plans... Enzo devait vraiment être perdu pour croire cela. Il voulait sans doute que Brad le rassure. Mais qu'aurait-il pu bien lui dire? Aujourd'hui, il n'était venu que pour lui... Mais demain? Qui sait ce qu'on lui demanderait de faire? Brad n'avait pas été assez stupide pour s'engager à suivre tous les ordres de Voltore, même si lorsqu'il avait fait le serment inviolable, il était sous l'emprise de l'obsession du journal de sa mère, à cause de la magie noire. Mais il y avait certaines conditions qu'il ne pouvait fuir...

*Elle est au château... Cela ne me déçoit pas Enzo. Au contraire. Si tu savais. Ça me rassure. Même si ca ne devrait pas...*

Brad avala sa salive, pour revenir aux autres sujets de conversation. Encore heureux que Léonova n'était pas venu. Enzo était déjà bien assez dur à affronter à lui tout seul. Brad n'était pas dans une position facile, et encore moins agréable. Il reprit de sa voix froide et cassée, mais calme, assumant chacun de ses mots, détail qui n'avait pas changé chez lui:

« Je vois que tu n'as pas perdu de temps pour deviner le camp qui est devenu le mien. »

Léger temps où Brad afficha une mine navrante, puis il ajouta sincérement:

« Je suis venu seul. Mes attentions ne sont pas celles que tu crois, même si tu n'y crois pas vraiment, n'est-ce pas? »

Brad lui même avait du mal à y croire. Tant de choses avaient changer en si peu de temps. Comment avait-il pu en arriver là? L'espace d'un instant, avec Enzo, il aurait voulu redevenir ce qu'il était, demander de l'aide, même si c'était une chose qu'il n'avait jamais fait. Mais à quoi bon? Il n'attendait pas vraiment de réponse à sa question. Qu'est-ce qu'Enzo pouvait-il croire dans de telles circonstances? Jamais il ne pourait deviner ce qui s'était passé, et jamais Brad ne le lui dirait. En rentrant au château, le serpentard dirait à Léonova ce qu'ils se sont dit, ce qu'il en aura déduit, et cela marquera à jamais la fin des liens qu'ils avaient pu créer. Tout ce que Brad avait pu créer depuis sa plus tendre enfance (ironique bien sur) se démolisait peu à peu tel un immense château de carte qui ne pourrait jamais se reconstruire. Le plus douloureux était que Brad en était le seul et l'unique destructeur.
Brad attendit quelques instants durant lesquels il en profita pour finir son verre, et comme si le fait de l'achever pouvait également marquer la fin de leur rencontre, il rajouta:


« Si tu tiens à te 'tirer', et bien fais le. Je comprendrai. »

[hj: désolé, j'ai écris un pavé ! J'aimerai bien que tout ceux qui prennent la peine de le lire me mettent un '+' , histoire de voir combien j'ai de lecteurs... Et puis, je pense que c'est mérité non? ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Cloud
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 636
Age Réel : 25
Localisation : Dans tes rêves les plus fous...
Emploi (ou maison) : Serpentard
Réputation : 11
Points d'expérience : 105
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: En couple
Parents: Inconnu

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Sam 17 Oct - 22:05

    [ L'habitude qu'il soit en Cinquième .. XD ]

    Il restait silencieux .. Ca agaçait de plus en plus Enzo. Il fuyait son regard, ça l'énervait aussi. Puis, il le fixa dans les yeux et Enzo se calma un peu. Bien sûr, ses paroles acerbes n'étaient pas vraiment destinées à Brad. Mais c'était plus pour qu'il se rende compte de l'inquiètude que l'absence de ses nouvelles avait été forte et qu'il ne suivait plus rien du tout dans la vie de son ami. Bien sûr aussi qu'il n'allait pas jeté Brad comme ça, son amitié était encore d'actualité, mais il était tellement vexé par Brad qu'il avait dit ce qu'il avait sur le coeur. Ses yeux bleus semblèrent sciller mais il se stoppa plutôt de parler alors que Brad lui répondait d'une voix sur la défensive, plutôt calme. Comment pouvait-il rester calme ? Après les trois mois passés qu'ils ne s'étaient plus vus. Il ne s'interressait plus aux 2 élèves de Serpentard, apparemment .. Mais prenait-il au moins des nouvelles de May ? Il n'en avait aucune idée. Disons que Léonova s'occupait d'envoyer les hiboux et de lui résumer en bref ce qu'elle répondait ..

    « Je n'crois pas qu'il était mentionné sur ta lettre la présence... Tu n'as jamais précisé qu'elle viendrait. »

    Il se figea un instant puis secoua la tête. C'était une remarque stupide. Léonova l'aurait collé aux baskets même si Enzo lui avait interdit de venir. Ca allait de soi qu'elle viendrait avec, même pas besoin de l'indiquer sur papier .. Comment Enzo pourrait-il retrouver Brad sans Léonova ? Il continua de le fixer, sans plus rien dire. Il voulait que Brad lui dise quelque chose, lui raconte ce qu'il a vécu ses derniers mois, ce qu'il était devenu. Mais apparemment, la conversation avait pris une toute autre tournure. Le Mangemort lui fit voir qu'il n'y avait personne pour lancer une offensive, Enzo l'avait compris, mais il n'en avait rien à fouttre qu'il y ait quelqu'un ou pas. Toute son attention était concentrée sur Brad, qui soutenait maintenant son regard avec force et détermination.

    « Je vois que tu n'as pas perdu de temps pour deviner le camp qui est devenu le mien.
    Je suis venu seul. Mes attentions ne sont pas celles que tu crois, même si tu n'y crois pas vraiment, n'est-ce pas?»


    Sa voix, il en avait même oublié le son. C'était spécial, de la réécouter. Il se calma. Au moins, Enzo pouvait dire que Brad n'était pas stupide. S'il n'avait pas reconnu son petit jeu, s'il n'avait pas reconnu ses paroles déguisées de sens. En fait, ce qu'il avait dit, c'était toute la peur qui lui avait dévoré le ventre. C'était le manque de nouvelles. C'était la surprise en découvrant l'image de Brad d'aujourd'hui. C'était aussi son caractère changé et son regard le fuyant.
    Oh Brad, s'il te plait, mon ami, laisse moi un peu de temps, que je retrouve seulement une facette de ta personnalité ..

    « Si tu tiens à te 'tirer', et bien fais le. Je comprendrai. »

    Il secoua la tête. Non, il ne se tirera pas. Et il ne devrait même pas comprendre pourquoi il le ferait. Parce que c'était un geste de gamin, décidé brusquement et sans fondements. Le regard d'Enzo s'alluma, il laissa la table tranquille ainsi que son verre à nouveau rempli. Ses pensées étaient totalement contradictoires. Voir Brad à présent lui rappelait des souvenirs, mais aussi, révélait la haine suite à son admission chez les Mangemorts. Il ne savait pas vraiment comment réagir mais son jeune âge et sa confiance eurent raison de lui. Enzo baissa les yeux et s'appuya sur le dossier de sa chaise pour observer Brad à nouveau, mais plus dans son ensemble. Ses yeux détachés de ses fentes, de ses pupilles rouges, de ses cernes épuisées, de la blancheur de son teint.


    « Je pense que t'as traversé assez d'épreuves pour que je te fasse moi aussi obstacle .. Rien que ta présence ici me prouve ta confiance, je sais que t'as pris énormément de risques en venant ici. »

    Il resta silencieux. Lui était bien protégé à Poudlard et ça allait pour le mieux avec Léonova. Il n'avait donc pas beaucoup de choses à dire, cachant également son petit baisse de courage le soir où May est revenue au Château. Ce jour-là, il croyait être seul, il croyait pouvoir calmer seul sa peine mais non, la Serpentarde était venue pour lui redonner un peu d'espoir et pour le relancer dans la course. Parce qu'il ne pouvait pas laisser tomber Léonova, parce qu'il ne pouvait pas être un fardeau, parce qu'elle était sa vie, sa famille, sa seule attache. Son regard se ternit et il attendit que Brad parle. Lui dise quelque chose .. Juste un mot, pour écouter à nouveau sa voix, et pour sentir la présence réconfortante d'un ami, même blessé.
    Parce que seul, on ne va pas loin dans une vie. S'entourer d'amis, d'ennemis et d'inconnus est essentiel pour le moral et pour le bonheur. Enzo ne voulait pas perdre Brad, quelque soit son prétexte.


    [ Sorry pour la longueur .. Je ferai mieux au prochain =/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   Dim 7 Fév - 17:42

[hj: Ce n'est pas vraiment la longueur qui compte, mais la qualité... et le temps de réponse. Encore désolé pour tout ce temps :S j'essaierai de mieux faire !]

Enzo secoua la tête. Brad ne le savait pas pourquoi, mais il l'aurait parié. Le serpentard ne partirait pas de la sorte, pas comme ça. Si Brad avait été comme dans ses beaux jours, un sourire au coin de ses lèvres serait sans doute apparu, mais tel qu'il était devenu aujourd'hui, c'était à peine s'il était capable de réalise ce geste, déjà peu courant auparavant. On aurait d'ailleurs pu croire qu'il ne l'avait jamais fait, ou alors d'une façon moqueuse, ironique ou diabolique. Le serpentard sembla adopter une toute autre attitude envers lui, sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi. Brad se sentit dévisagé, mais ça, il en avait l'habitude, alors il ne bougea pas d'un pouce, attendant...

Aux paroles d'Enzo, Brad fut surpris. Ce dernier changeait complètement de comportement, et le voilà qui était redevenu comme si de rien n'était, comme si Brad ne lui avait rien avoué. Le mangemort ne comprenait pas, cela le dépassait. Comment Enzo pouvait rester si calme face à ce qu'il venait de lui dire? Comment pouvait-il lui parler comme avant? Le mangemort, déstabilisé, regarda le fond de son verre. Celui-ci était vide et il ne pouvait même pas trouver une contenance dans un geste pour lui laisser le temps de se reprendre. Son trouble devait se voir, surtout pour Enzo qui l'avait connu lorsqu'il était de marbre. Enzo avait parlé des épreuves qu'il avait traverser. Comment pouvait-il se douter de quoi que ce soit? Comment pouvait-il se montrer aussi compréhensif? Brad ne connaissait déjà plus ce genre de sentiments et ne les comprenait plus. Les mangemorts avait une toute autre manière de fonctionner, et jamais l'un d'eux lui aurait parlé comme Enzo venait de le faire.

Pendant un instant, Brad voulu se révolter face à cette prise en pitié. Cela le piquait au vif. Enzo ne savait rien de lui et les épreuves le concernant. Il parlait de quelque chose qu'il ne connaissait pas et cela le choquait de le voir agir ainsi. Enzo avait également parlé de sa confiance. Etait-ce le peu de confiance qui lui restait encore en son camarade de chambre qui avait amené le mangemort dans ce bar? Il n'en savait trop rien, mais il savait une chose, c'était qu'on ne pouvait faire confiance en personne. Brad eu alors des doutes. Pourquoi ne serait-ce pas Enzo qui lui tendait un piège? Si celui-ci avait des soupçons de trahison pour le mangemort, ce dernier pouvait en avoir tout autant à l'égard de l'élève. Enzo n'avait pas tors, il avait pris des risques en venant ici, et pas seulement par rapport aux autres mangemorts, mais aussi envers son ancien amis.


« J'espère que je n'aurai pas à le regretter. »

Lui fit-il pour le laisser sous entendre ses soupçons. Il sembla un instant évaluer le regard de son interlocuteur, comme pour chercher en lui une réponse, mais également pour le défier. Tout était si différent à présent. Même si c'était Brad qui avait changé, il pensait que c'était Enzo qui n'était plus le même, car il le voyait avec d'autres yeux. Brad baissa les siens. Il était stupide. Enzo ne le trahirait pas. Où était-ce de penser ca qui était stupide? Il ne savait plus. Le revoir n'était peut-être pas une si bonne idée. Il lui faisait rendre compte de beaucoup de choses, lui rappelant ce qu'avait été sa vie avant l'année dernière. Avant qu'il soit mangemort. C'était seulement maintenant que Brad se rendait compte à quel point il ne pourrait plus jamais retourner en arrière.

« Ecoutes... »

Commença t-il. Mais il ne savait quoi rajouter. Il le regarda un instant, et se lança:

« ...Beaucoup de choses ont changées pour moi. Je fais partie du camps adverse maintenant. »

Dans ces deux dernières phrases, Enzo pouvait discerner l'ancien Brad, même s'il n'aurait jamais dit cela et même si son physique était tout autre. Peut-être restait-il au plus profond de lui des traces de l'être qu'il avait été? Regardant au loin l'une des fenêtres du bar pour voir l'extérieur tout en restant sur sa chaise, Brad ajouta, comme si les mots qu'il disait étaient définitifs, irrémédiable, et blessants comme une lame d'acier:

« Tout ça c'est fini, il ne faut plus qu'on se voit. »

Il n'avait pas regardé Enzo pour cette phrase. Les mots avaient été assez pénibles comme ça, car Enzo avait été l'un de ses rares amis. Brad s'emporta, pour que le message passe et qu' Enzo le comprenne, mais également pour qu'il se rende bien compte que plus rien ne pourrait jamais redevenir comme avant:

« Tu ne dois plus me faire confiance, tu as compris? Je n'en suis plus digne. Je n'suis plus celui que tu as connu. »

Il attendit un instant, et rajouta le regard perçant, planté dans les yeux d'Enzo, la voix étrangement calme cette fois:

«  Je suis l'un des leurs. N'essaies pas de me retrouver ou je pourrais te faire du mal.»

En même temps, Brad se persuadait que ses paroles étaient justes. Brad ne voulait pas qu'Enzo essai de le retrouver dans les deux sens: savoir où il était géographiquement pour aller le rejoindre ET retrouver l'ancien Brad qui était encore enfouis au plus profond de lui. Jusque quand?... C'était pour cela qu'il était venu, il le savait maintenant. La seule façon de protéger Enzo, Léonova et les autres, c'était de les éloigner loin de lui. Malheureusement, il ne pouvait pour cela se permettre aucune explication, à par juste le fait qu'il était devenu mangemort. A présent Enzo savait à quoi s'en tenir. Brad était passé de l'autre coté, il était devenu son ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, je ne suis pas fait de marbre ! [ Brad ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OS Drago Malefoy - Je ne suis pas fait pour toi
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?
» Fenrir • Ce que j’ai subi a fait de moi ce que je suis.
» Je suis blasé. Ouaip.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
..::PoUdLaRd4eVeR::.. :: ..::PRE-AU-LARD::.. :: ..::*Bars*::.. :: La tête du sanglier-
Sauter vers: