AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des persos adultes (mangemorts, profs, personnels, commercants, etc),
mais si vous tenez vraiment à jouer un élève, sachez que la maison des serdaigles vous 
acceuillera à bras ouvert car elle à grand besoin de votre activité pour la booster !
 
!!! Pour le passage des élèves pour l'année 2010/2011, merci de lire ceci. !!!

Partagez | 
 

 Un mangemort en mission...

Aller en bas 
AuteurMessage
Voltore Tenebrae
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age Réel : 30
Localisation : Partout
Emploi (ou maison) : Mangemort
Loisirs : Tuer, faire le mal, servir les ténèbres
Réputation : 6
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 28/05/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Un mangemort en mission...   Dim 14 Juin - 12:11

Allée des embrumes. 20h34. Un vautour perça le crépuscule nuageux, semblant crever le soleil couchant grâce à sa taille impressionnante pour cette espèce. La créature, à la vue des sombres rues pratiquement désertes, chercha de toute part un endroit où se poser. N’étant guère inspiré à l’instant précis, elle opta pour son perchoir favoris : l’épaule de la statue de Salazard Serpentard qui semblait dominer cette allée obscure. Les derniers rayons du soleil ne semblaient n’avoir nul impacte sur ces petites rues et ces boutiques, baignant dans une ambiance bien singulière, une ambiance que l’animal semblait apprécier. Du haut de cette statue, il avait un point d’observation que nul n’égalait. Comme prévu au préalable, le vautour ne remarqua aucune présence ‘dérangeante’. Seuls quelques fines silhouettes discrètes se hâtaient de faire leurs derniers achats.

L’impressionnant vautour, que nuls ne semblaient remarquer se reposa quelques instants. Le voyage avait été périlleux, mais il préférait agir seul plutôt que de subir la compagnie d’incapables. De plus, peu de mangemorts auraient pu le suivre, n’étant pas tous animagus, et encore moins capables de voler. Enfin, dans un bref mouvement gracieux, le vautour fendit l’air pour aller se poser dans un petit cul de sac, entre deux magasins, où il se métamorphosa rapidement en une créature d’autant plus impressionnante. Une mince et longue silhouette de sorcier, toute de noir vêtue et encapuchonnée sortit d’où le vautour était venu : Voltore Tenebrae.

Sa démarche impériale et pressée ne présageait rien qui vaille. Ses yeux de vautour perçaient vivement de nombreux recoins, comme si le sorcier s’attendait à tout instant à une présence indésirable. Ses réflexes très développés étaient prêts, à chaque instant, à le faire disparaître sur le champ, se volatilisant pour échapper à Azkaban. Cependant, un sourire narquois lui vint au visage lorsqu’il pensa que Mi-Lie avait interdit aux détraqueurs les endroits pouvant être fréquentés pas ses élèves. Seuls les aurors auraient pu s’interposer, mais qui, à cette heure tardive de la journée, et dans un endroit mal famé, remarquerait son passage discret ? De plus, le mangemort n’en n’avait pas pour très longtemps…


[hj: ouvert à qui veut ! J'improviserais en fonction !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Borna
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age Réel : 30
Localisation : A Azkaban ou dans ma planque
Emploi (ou maison) : Mangemort
Loisirs : Ca ne vous regarde pas
Réputation : 4
Points d'expérience : 35
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: C’est compliqué
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Un mangemort en mission...   Mer 8 Juil - 13:42

Lord Borna attendait au coin opposé de la sombre rue de l’allée des embrumes. S’étant évadé d’Azkaban la nuit dernière, le mangemort ne pouvait qu’utiliser son don en attendant que ses semblables viennent le chercher pour l’emmener dans le repère qui lui servait de domicile, le repère de Voltore Tenebrae. Ce don de Narcopathe lui était très utile, surtout lorsqu’on était un mangemort célèbre en fuite. Le borgne pouvait ainsi se mettre quiconque dans sa poche, étant amical à leurs yeux, et les dissuader ainsi de le livrer aux forces de l’ordre. Le ministère de la Magie. Lord Borna eut un mince sourire énigmatique en pensant au ministère. Tous des incapables. A l’heure qu’il était, les employés devaient sans doute se lamenter de cette nouvelle évasion, et rédiger des articles de sécurité, via la gazette, au monde des sorciers. Le mangemort pensa à Mi-Lie, pour qui il éprouvait une étrange affection dangereuse, voulant plus que tout qu’elle lui succombe, ce qui était très dur lorsque son don n’avait aucun effet sur elle.

Lord Borna attendait un mangemort de son repère. Il espérait que Voltore Tenebrae en personne ait fait le déplacement. Après tout, c’était son maître. Lord Borna savait que Voltore le considérait comme son protégé, et le borgne n’hésitait pas à en abuser, toujours sur de lui et feignant la naïveté. Lord Borna aperçu enfin un vautour, et son sourire vint traverser son doux visage de tout son long. Cela ne faisait aucun doute, le borgne allait avoir droit à un secours du sorcier qu’il respectait le plus, le sorcier qui l’avait sauvé. Car Lord Borna se trouvait encore en mauvaise passe. Certes, il s’était évadé lui-même d’Azkaban sans aucun secours, ce qui était rarissime, mais il ne pouvait retrouver le repère de lui-même. En effet, le repère, qui n’était nul autre que le manoir personnel de Voltore Tenebrae, était ensorcelé avec des sortilèges de dissuasion et de dissimulation très puissants pour qui n’en faisait pas partis. Or, ces sortilèges changeaient régulièrement, par mesure de sécurité, et comme cela faisait déjà quelques semaines que le borgne croupissait dans les cellules de la prison des sorciers, il ne pouvait rentrer au repère de lui-même. Il avait donc attendu dans l’allée des embrumes, ayant prévenu son maître grâce à une marque semblable à celle de la marque des ténèbres, mais qui se trouvait sur l’autre bras : la marque de Voltore Tenebrae (soyons fous !).

Tappant du pied nerveusement en contemplant le vautour, Lord Borna se doutait qu’il allait devoir subir quelques représailles, comme à son habitude. Autant, Voltore dissuadait les autres mangemorts de faire quelques commentaires qu’il fut sur son protégé, autant il ne se privait pas lui-même, lorsqu’il venait le chercher, de le gronder, comme un gosse… Il faut dire que Lord Borna n’était pas très mature. Le vautour s’envola enfin pour atterrir dans un cul de sac, entre deux magasins. Le borgne se rapprocha prudemment, essayant de garder son calme et de cacher sa joie spontanée de revoir la personne qu’il estimait le plus. Ce n’était pas vraiment le moment de se laisser aller dans ses élans d’affections.

Enfin, le mangemort le plus redouté du moment sortit élégamment face à lui. Le borgne le vit chercher dans plusieurs recoins, et se révéla enfin, lorsqu’il se fut rapproché suffisamment. Lord Borna déclara alors, d’une voix charmeuse :


« Ravi de te revoir Vol’. Venir me chercher en personne (c’était le cas de le dire, car le mangemort était aussi vautour), quel honneur… »

Le borgne fit mine de s’incliner devant son unique maître. De tous les mangemorts, il était le seul à pouvoir se permettre d’agir ainsi, sans doute grâce à son don hors du commun, et parce qu’il connaissait Voltore depuis longtemps. Lord Borna savait pertinemment qu’il était précieux aux yeux de son maître, grâce à son don, et que celui-ci avait trop besoin de lui pour s’en priver. Cependant, il ne se permettait pas tout pour autant, il respectait trop le mangemort. De plus, son don n’avait aucun effet sur Voltore, car celui-ci bloquait son esprit. Le borgne avait utilisé de l’humour avec un air décontracté, car il était assez tendu, mine de rien, de la réaction de son maître. Le borgne battait tous les records du nombre de séjours à Azkaban, à croire qu’il en prenait un malin plaisir. Il savait bien entendu que cela ne plaisait guère à son maître… Lord Borna était persuadé que s’il n’avait pas été un Narcopathe, il n’aurait pas été si précieux aux yeux de Voltore et il aurait sans doute craint celui-ci, comme la plupart des autres mangemorts, ne se sentant qu’optionnel, remplaçable. Mais bien heureusement, le borgne ne l’était pas, et son admiration aveugle envers son maître le laissait espérer qu’une réelle affection s’était liée entre eux, au-delà de la servitude.

*Faites que ca passe encore une fois...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voltore Tenebrae
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age Réel : 30
Localisation : Partout
Emploi (ou maison) : Mangemort
Loisirs : Tuer, faire le mal, servir les ténèbres
Réputation : 6
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 28/05/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Un mangemort en mission...   Jeu 9 Juil - 17:20

Votlore Tenebrae trouva enfin ce qu’il était venu chercher, ou plutôt, celui. En effet, la raison de sa présence ici, dans l’allée des embrumes, n’était nulle autre qu’un mangemort, mais pas le moindre. Un mangemort qu’il connaissait bien, et dont il ne sous-estimait pas les pouvoirs : Lord Borna. Celui-ci était son serviteur, depuis qu’il l’avait « ressuscité »… Voltore était bien entendu intéressé par le don du borgne, et c’était pour cette raison qu’il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour le « réparer », lorsque celui-ci avait subi quelques petites complications. Voltore resta tel une statue, les yeux plus perçants que jamais, revêches, et attendit patiemment que le mangemort vienne à son approche. Tel le tyran despotique qu’il était, il affichait un air austère, contrarié. Lord Borna avait une fois de plus prit un petit congé dans la prison des sorciers, et cela lui déplaisait fortement. Son serviteur ne semblait pas prendre conscience de l’ampleur des conséquences de ses actes. Quand allait-il enfin ouvrir les yeux et devenir mature ? Et le voila qui faisait de l’humour, par-dessus le marché… Cela ne choqua guère Voltore, il avait l’habitude de ce comportement, bien que Lord Borna soit le seul individu à lui parler ainsi. Pour la énième fois, il rétorqua catégoriquement, l’air las :

« Combien de fois faudra t-il que je te reprenne à m’appeler ainsi, Borna ? »

Ce petit surnom que l’autre mangemort lui avait attribué sans son consentement lui était particulièrement antipathique. Ce n’était pas vraiment le surnom en lui-même, qui ne présentait rien de d’agaçant en soi, mais la manière dont il le prononçait, et le lien qu’il créait entre les deux mangemorts. Bien qu’ils se connaissent de longue date et que Voltore tienne à son petit poulain, il n’approuvait guère ce rapprochement explicite. Comme s’ils étaient amis… Il ne fallait pas rêver non plus. Bref, le ton aigre de Voltore n’était pas concentré sur cet infime détail. Il y avait bien plus grave. Le chef des mangemorts aurait tout le temps de le sermonner à son manoir, pour l’instant, le temps pressait. Ce narcopathe lui faisait courir de grands risques, et semblait en plus de tout, apprécier cela. Il l’observa faire une révérence, puis l’empoigna par l’épaule, l’entraînant dans le coin sombre où il s’était métamorphosé en sorcier au préalable. Il ne fallait surtout pas se faire remarquer, ce qui, avec Lord Borna, semblait être une rude opération.

« Chut ! Tu vas nous faire remarquer ! »

Lança t-il entre ses dents, tel un serpent insidieux, perfide et sournois. Avant de transplaner à son propre manoir, qui était une planque de mangemort, Voltore ne put s’empêcher de réprimander quelques instants le novice, ce qu’il ne pourrait faire face aux autres mangemorts :

« Tu avais une mission, il me semble ! Et tu as encore échoué, juste avant son aboutissement ! Crois tu qu’on pourra venir te chercher encore combien de fois chez les détraqueurs ? »

Alors que Borna voulait protester -sans aucun doute parce que pour une foi il avait réussi son évasion seul- le maître répondit, coupant cour à toute tentative de défense :

« Je te préviens Borna, ma patience à ses limites ! Si tu n’es pas compétent, alors nul ne m’est utile un encombrement comme le tien ! »

Ses dents aiguisées se sont serrées, alors qu’il avait craché ses mots à voix basse, mais bien plus violement que quiconque. Voltore fusilla son fidèle de ses yeux meurtriers. Seuls les connaisseurs de Lord Borna pouvaient comprendre l’ampleur de cet encombrement. Le borgne était tout sauf discret, et avait beaucoup d’affaires personnelles, les répartissant à travers le manoir tel un immense foutoir. Le mangemort rajouta enfin :

« Je sais ce que tu vaut Borna ! Tâches de ne plus me décevoir ! »

Voltore semblait prêt à bondir et mordre à tout instant, pourtant, il ne bougeait pas, dissimulé dans la pénombre. Il savait que Lord Borna était bien plus puissant que celui-ci ne le laissait entendre. Il avait bien trop besoin de lui pour ses périlleuses missions, et en aucun cas il ne s’en serait séparé –cela aurait été se mettre une épine dans le pied- mais il voulait l’avertir, le menacer, de façon à obtenir un meilleur service.

*Bloc : Tu as de la chance d’être Narcopathe, je peux te le dire ! :Debloc*

Cela ne faisait aucun doute que Voltore se serait vite débarrassé personnellement d’un tel fardeau s’il n’en avait pas éprouvé une telle nécessité. Heureusement, en ce qui concernait cette mission, tout n'était pas encore perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Borna
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age Réel : 30
Localisation : A Azkaban ou dans ma planque
Emploi (ou maison) : Mangemort
Loisirs : Ca ne vous regarde pas
Réputation : 4
Points d'expérience : 35
Date d'inscription : 15/06/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: C’est compliqué
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Un mangemort en mission...   Sam 18 Juil - 12:33

Lord Borna ne rpondit pas à la première question de son maître, tout simplement parce qu’il savait qu’il n’attendait pas de réponse, et dans la situation du mangemort borgne, mieux valait faire profil bas. Il savait que s’il ne se rebiffait pas, il avait plus de chance de se faire pardonner. Alors que le borgne se relevait de sa révérence, son maître l’empoigna violement par l’épaule et l’entraîna dans l’obscurité, d’où il avait émergé. Aux ordres de Voltore, le mangemort s’exécuta. Il se tu donc aussitôt, ayant conscience du danger qu’ils encourraient, ce qui l’excitait par-dessus tout, mais il s’efforçait de calmer ses ardeurs face à la colère grandissante de son maître. Le borgne avala sa salive, ayant soudain la gorge sèche. Même s’il connaissait Voltore depuis longtemps déjà, et qu’il savait que le mangemort avait besoin de lui et son don, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver une certaine crainte en cette situation, seul dans les ténèbres avec le mangemort le plus puissant qu’il eut rencontré. Heureusement, le borgne n’était pas du genre à se démonter, et il savait qu’il tiendrait le coup et que tout allait finir par s’arranger, après les représailles. Une pensée lui vint alors à l’esprit, celle où Voltore en finissait avec lui, celle où il n’avait pas son don. Il ravala une nouvelle fois sa salive, il était en cet instant, plus heureux que jamais d’être un narcopathe.

Bien que les temps étaient dangereux à cette époque, Lord Borna savait que Voltore ne voulait pas transplaner à sa planque tant qu’il ne l’aurait pas réprimander, chose qu’il ne pouvait faire devant ses autres acolytes, tout simplement parce que Voltore était l’un des rares à ne jamais remettre en cause la présence et les capacités du borgnes. Il ne pouvait se permettre de se contredire et de conforter les autres dans leur idée. Il faut dire que Lord Borna n’était pas très apprécié de ses congénères, lorsqu’il n’utilisait pas son don.

Voltore s’est alors exprimer férocement, rappelant au borgne son échec. Sa mission avait échouée, certes, mais elle n’était pas entièrement perdue. Le borgne se fit tout petit, voulant se faire oublier. Il regrettait souvent que Voltore soit immunisé contre son don, cela lui aurait rendu ce moment bien plus facile. Voltore lui reprochait ses séjours à Azkaban, mais le borgne ne faisait qu’exécuter les missions de son maître. Ce n’était tout de même pas sa faute s’il échouait là où son maître aurait réussi. Or, celui-ci préférait envoyer ses partisans plutôt que da faire son travail lui-même. Lord Borna n’aurait jamais osé le faire remarquer à son maître, après tout, celui-ci avait bien raison, mieux valait que ses semblables périssent en suivant ses ordres et ses missions périlleuses, plutôt que de devoir subir sa propre perte. Et puis, il en était ainsi, quand on était le chef… Alors que le borgne allait protester qu’il avait réussis son évasion seul, Voltore le coupa net dans son élan et poursuivit son blâme avec des menaces.

Le borgne sentit sa poitrine se compresser, atteint par les paroles de son maître. Celui-ci remettait en cause ses talents, alors qu’il avait toujours été le premier à le soutenir. Lord Borna ne prit pas à la légère ses paroles, si férocement lancées. Il savait qu’il avait tout intérêt à faire plus attention la prochaine fois, sinon, il allait encore passer un sale quart d’heure. Son maître était-il sérieux ? Le trouvait-il incompétent ? En dessous de ses attentes ? Et surtout, était-il un fardeau pour lui ? …‘Un encombrement comme le tien’… Ces paroles, le piquant au vif, résonnaient en éco dans sa tête. Voltore était la personne qu’il admirait le plus dans ce bas monde. En aucun cas il ne voulait le décevoir. Après le regard meurtrier que lui adressa Voltore, Lord Borna ferma les yeux, sentant sa fin toute proche. Son maître lui adressa alors une dernière phrase qui fit tomber toute la pression accumulée. Voltore savait ce qu’il valait, et il voulait qu’il ne mette pas en doute ses attentes. La tête basse, le Narcopathe répondit d’un ton déterminé, mais presque inaudible :


« Bien maître. Je ne vous décevrai plus. »

Curieusement, le borgne n’avait plus vraiment envie de l’appeler par son diminutif, ni de le tutoyer. Il savait qu’il devrait attendre que tout redevienne comme avant, après qu’il eut calmé le jeu en faillotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voltore Tenebrae
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age Réel : 30
Localisation : Partout
Emploi (ou maison) : Mangemort
Loisirs : Tuer, faire le mal, servir les ténèbres
Réputation : 6
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 28/05/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: Un mangemort en mission...   Ven 24 Juil - 17:17

Voltore afficha un sourire satisfait dans l’obscurité, que le borgne ne pouvait voir. Il avait eut ce qu’il voulait, son partisan avait compris ce qu’il attendait de lui. Il rétorqua autoritaire, et menaçant :

« Oui, tu as intérêt ! »

Il se tue alors aussitôt, ayant entendu un bruit de pas provenant de la rue principale, sur la droite. Heureusement qu’ils étaient rentrés dans ce cul de sac. Voltore tendit aussitôt le bras au borgne, qui ne fut pas long à comprendre, tant le geste lui était connu. Lord Borna agrippa le bras de son maître, et les deux mangemorts disparurent dans un ‘crac’ sonore, bien plus vite qu’ils n’étaient venus. Voltore allait amener le borgne à sa planque, lui révélant la façon de s’en tirer avec les nouveaux sortilèges de protection, ce qu’il ne pouvait bien évidement pas faire seul. Le manoir de Voltore était bien trop important pour qu’il se permette de garder les mêmes sortilèges en permanence, tôt ou tard, il finirait pas être révélé. Heureusement que Voltore avait une grande connaissance dans le domaine de la magie noir pour se permettre une protection inébranlable, sans cesse renouvelée. C’était une habitude à prendre. Ainsi, il ne lui était pas difficile de se séparer de l’un de ses acolytes, dès qu’il en éprouvait le besoin.

Bien que les deux mangemorts ne se firent pas repérer, Voltore sentait déjà peser dans l’air la rumeur de l’évasion du borgne. Mi-Lie devait déjà être au courant, tel qu’il la connaissait. Ha… Mi-Lie… Quand allait-il la retrouver pour un duel digne de ce nom ? Les informations circulaient très vite en ce moment, mieux valait ne pas perdre de temps…



[hj: fin du sujet !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mangemort en mission...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mangemort en mission...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Ordre de Mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
..::PoUdLaRd4eVeR::.. :: ..::ALLEE DES EMBRUMES::.. :: ..::*Autres*::.. :: Les rues-
Sauter vers: