AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des persos adultes (mangemorts, profs, personnels, commercants, etc),
mais si vous tenez vraiment à jouer un élève, sachez que la maison des serdaigles vous 
acceuillera à bras ouvert car elle à grand besoin de votre activité pour la booster !
 
!!! Pour le passage des élèves pour l'année 2010/2011, merci de lire ceci. !!!

Partagez | 
 

 musique

Aller en bas 
AuteurMessage
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: musique   Sam 14 Fév - 20:19

Il silenzio è l'unica vera musica*. En tout cas c'est ce que pensait Naïssa alors qu'elle était allongée dans l'herbe, seule. Tous les élèves étaient à table à cette heure là. Naïssa était toujours affamée mais pourtant ce jour là elle n'avait eu aucune envie d'aller manger. Elle avait eu envie de silence, de solitude, ce qu'il n'était pas facile d'obtenir à Poudlard. L'heure du repas étant le meilleur moment pour être tranquille, elle s'était dirigée vers le parc dès la fin des cours, s'échappant discrètement alors que ses amis étaient partis déjeuner.

Il silenzio è l'unica vera musica*. Une phrase qui trouvait tout son sens à ce moment là. Elle écoutait le silence et se sentait apaisée par celui-ci. Après tout, comme une musique, le silence avait plusieurs sons différents selon la situation dans laquelle on l'entendait. Plusieurs sons et plusieurs significations. Lorsqu'il apparaissait au milieu d'une conversation entre deux personnes très proches, il pouvait être une déclaration d'amour ou d'amitié, il avait alors un son clair et pur. Il pouvait aussi être plus grave lorsqu'il suivait une déclaration sérieuse et signifiait que tous prenaient conscience de la gravité de l'annonce. Il pouvait être consolant, preuve de soutien, il était alors plus assourdi, adouci par le message qu'il portait.

Cependant, ce n'était aucun de ces silences que Naïssa écoutait. Elle écoutait le silence chantant, celui qui modulait en des milliers de nuances. Le silence porteur des émotions des dizaines de personnes qui étaient passées à cet endroit dans la matinée. Le silence qui lui racontait les sentiments de ces personnes et qu'elle aimait écouter par moments. Elle se sentait alors une partie d'une communauté, malgré l'absence de personnes dans le parc. Alors qu'elle écoutait ce que le silence lui disait, une myriade d'émotions passèrent sur son visage, de la joie, de la colère, de la souffrance, de l'amour, de la tristesse.


*Le silence est la seule véritable musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Mar 17 Fév - 19:09

Brad était perché dans l’arbre sous lequel une jeune élève était venue se coucher. Il n’avait pas bouger, ne sachant pas vraiment s’il devait se manifester ou non, et maintenant que cela faisait un moment qu’il observait la jeune fille, elle se sentirait d’autant plus trahie.
A mieux la regarder, il la reconnaissait, il l’avait rencontré à alcolohip’s en compagnie de Josh.
Il se souvenait qu’elle était à poufsouffe, en cinquième année, comme Anna. Brad soupira, il était maintenant tant qu’il aille à son encontre, il ne pouvait pas rester ainsi à l’épier comme un sauvage.

Brad n’avait pas déjeuné aujourd’hui, n’ayant pas particulièrement faim en ce jour, bien qu’il se dépense pourtant énormément. C’était samedi et beaucoup d’élèves sortiraient sûrement à pré-au-lard cette après midi. Brad, lui, avait recherché un petit moment de solitude, et il s’était retrouvé en haut de cet arbre.
Il adorait l’altitude, cela le faisait réfléchir et il pouvait contempler la vue tout en étant supérieur aux autres qui restaient au sol. Il aimait cette liberté, il avait hésité quelques instants à aller sur les toits, mais comme il y avait déjà passé la nuit dernière, il avait finalement opté pour cette arbre, au milieu du parc.
Il avait justement choisit l’heure du déjeuner et profité du fait qu’il n’ait pas faim pour être sur d’être seul. Il mangerait peut-être plus tard, à pré-au-lard qui sait ?

Brad se mit debout sur la branche sur laquelle il se trouvait assis précédemment. Celle-ci était lune des plus hautes, mais comme Brad était un acrobate, il n’avait pas le vertige et savait qu’il pouvait sauter sans problème la distance le séparant du sol.
Il avait apprit grâce aux arts martiaux à se déplacer légèrement, mais surtout, calmement. Brad bondit et atterrit à croupis au sol, à quelques mètres de la jeune fille.
Il se releva en un seul coup sans aucune difficulté et se tourna vers la poufsouffle. Elle avait eut sur son visages des tas d’émotions qui se mêlaient et Brad ne savait pas vraiment, au final, son état d’esprit.
D’un ton neutre, il lui dit en se rapprochant d’elle, la tirant de ses pensées :


"Tu n’es pas à table ?"

Bien entendu, il ne s’agissait pas d’une question mais d’une constatation. Il lui incitait ainsi à lui révéler la cause qui faisait qu’elle était ici à cette heure du repas.
Brad n’aimait pas vraiment déranger les gens dans leurs songes, tout simplement parce qu’il n’aimait pas qu’on le dérange lorsque c’était lui, mais il avait déjà suffisamment attendu et maintenant qu’il avait sauté, elle l’avait sûrement repéré à cause du silence qui s’était brisé, bien que Brad ne soit pas bruyant.
Bien qu’il soit très polis et à cheval sur ses principes, Brad n’apparaissait pas toujours avec un ‘bonjour’, ou voir même un ‘salut’.
Il préférait bien plus les remarques sur la situation, surtout lorsqu’il n’était pas sensé se trouver là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Mar 17 Fév - 20:24

Naïssa était complètement plongée dans ses sensations. Elle ressentait les émotions de ceux qui étaient venus ici. Et pas seulement les émotions superficielles, les émotions qui avaient surgi après une blague de quelqu'un, après une annonce ou autre. Elle ressentait également les émotions profondes qui habitaient ces personnes, les émotions qui étaient inscrites dans leur cœur, dans chaque cellule de leur corps et qui ne les quittaient pas même si ils ne s'en rendaient pas toujours compte. Elle ressentait la douleur de ceux qui avaient perdu des proches et souffrait avec eux, elle ressentait le bonheur de ceux qui avaient une famille à laquelle ils tenaient et elle était heureuse avec eux. Elle vivait ces émotions avec eux, comme si elles étaient les siennes et les absorbait, les assimilait aux siennes.

Elle était en total harmonie avec ces personnes, avec ce monde caché aux autres et que peu de personnes connaissaient. Elle en faisait partie depuis sa naissance bien qu'elle ne l'ait pas compris immédiatement et elle accueillait ce don avec ses avantages et ses inconvénients. Après tout, ce n'était pas le genre de dons que l'on pouvait refuser. Elle avait appris à vivre avec. Elle le maitrisait maintenant parfaitement, le retenant lorsqu'il ne fallait pas qu'elle l'utilise et le relâchant lorsqu'elle le pouvait. Elle le mettait toujours en "pause" lorsqu'elle était en cours, lorsqu'elle était en compagnie d'autres personnes.

Elle ne pouvait pas laisser les autres savoir qu'elle pouvait tout savoir d'eux, cela en aurait effrayé certains et ils se seraient éloignés d'elle pour de mauvaises raisons. Et puis, lorsqu'elle utilisait son pouvoir, elle vivait vraiment ces émotions et cela pouvait être dérangeant de le voir. Au début, elle n'arrivait pas à le contrôler et pouvait à tout moment passer du rire aux larmes, tomber dans une sorte de déprime ou avoir envie de s'arracher les cheveux. Ses parents en avaient été effrayés et elle avait rapidement appris qu'il ne fallait pas qu'elle laisse son don prendre trop d'ampleur lorsque d'autres étaient présents. Cependant, il faisait partie d'elle et elle ne pouvait pas vivre sans. Lorsqu'elle le contrôlait trop longtemps, il finissait toujours par ressortir car elle se sentait coupée du monde sans lui. Habituée à ressentir les émotions de tous, en être ainsi isolée était comme perdre un de ses sens et c'était une sensation insupportable pour elle. C'est pourquoi elle cherchait autant que possible des moments de solitude pendant lesquels elle le laissait prendre le dessus, savourant cette communion avec le monde.

Elle était donc absorbée par ces émotions et se retrouvaient ainsi coupée de la réalité, du monde sensible. Elle ne sentait plus son corps, seuls les émotions étaient présentes en elle. Brusquement, alors qu'elle sondait l'espace autour d'elle, elle sentit que quelque chose lui échappait. Il y avait des émotions qui étaient présentes dans l'air mais auxquelles elle n'avait pas accès. S'en éloignant quelques secondes, elle comprit que quelqu'un à Poudlard avait la capacité de bloquer son pouvoir, l'empêchant de ressentir ses sentiments. Frustrée, elle tenta de percer cette carapace mais abandonna très vite. Elle ne pensait pas avoir le pouvoir nécessaire pour cela et surtout, elle se le refusait. Si la personne ne voulait pas qu'elle sache ce qu'il ressentait, elle ne pouvait pas la forcer, cela serait de la violation d'intimité.

Elle réalisa alors que la personne en question était présente et s'était rapprochée d'elle. Reprenant doucement contact avec la réalité, elle entendit cette personne lui parler. Elle ouvrit les yeux et aperçut Brad qu'elle avait rencontré au bar alcoholip's. Elle patienta quelques secondes, encore totalement déconnectée. Lorsqu'elle sentit qu'elle ne risquait pas de s'écrouler par terre, elle se releva. Elle ne voulait pas rester par terre. Brad étant très grand, elle était obligée de lever la tête même en étant debout alors assise... Elle répondit alors à sa question.


" Effectivement, j'avais quelque chose d'important à faire qui nécessitait de la solitude. Tu n'y es pas non plus."

Ajouta-t-elle pour lui renvoyer la question. Elle hésitait à lui dire ce qu'elle faisait vraiment. Il risquerait de la prendre pour une folle, mais surtout, elle n'en avait jamais parlé à personne à Poudlard et ne savait pas si elle devait le faire. Comprendrait-il ce qu'elle lui dirait, le fait que le silence avait pour elle toute sortes de nuances subtiles ? Qu'elle aimait ressentir ces sensations alors qu'elles pouvaient la blesser ? Elle n'en était pas sûre.

Elle fit tout à coup le lien. Brad cachait son esprit, ses pensées et bloquait ainsi son pouvoir. Elle se demanda alors pourquoi mais elle ne pouvait pas lui poser la question de cette façon. Elle préféra attendre la suite de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Jeu 5 Mar - 20:32

Brad observa attentivement la poufsouffe et lui répondit sur le même ton, son regard de marbre perçant les pupilles de la jeune demoiselle :

"Effectivement, tu as un bon sens de l’observation."

Il était rare que Brad fasse des compliments, surtout aux personnes qu’il ne connaissait pas vraiment. Cependant, il ne s’expliqua pas plus sur la raison qui l’avait amenée à venir ici. Puis, Brad, sans ciller, lui avoua franchement :

"Cela fait un moment déjà que je t’observe."

Il n’avait rien à cacher, Naïssa était une personne qui pour l’instant lui avait fait bonne impression. De plus, il avait été touché par sa façon de se laisser aller, les yeux fermés, allongée au sol, comme dans un autre monde. Si loin, mais à la fois si près… Il percevait en Naïssa une certaine différence qu’il n’arrivait pas à s’expliquer. Le fait d’avoir fait durant de longues années des arts martiaux lui avait apprit à ressentir certaines choses, et il suivait toujours son instinct. Il se doutait que Naïssa cachait quelque chose. Celle-ci était vraiment mystérieuse, presque autant que lui. Brad avait sentit, durant quelques instants, alors qu’il bloquait son esprit, ses capacités perturbées.

Il avait du faire preuve d’une concentration extrême pour ne pas flancher, ce qui n’était pas normal. En général, il ressentait cela en la présence de la directrice, car il se doutait qu’elle savait lire dans les pensées. Or, il ne voulait pas s’imaginer trop de choses quant à la jeune poufsouffle. Il se dit simplement que Mi-Lie était peut-être dans les parages.
Comme il n’était pas entièrement dupe, il lui dit, l’air volontairement soupçonneux :


"Je ne savais pas que se pavaner sur l’herbe était quelque chose d’important…"

Ses yeux ténébreux étaient remplis d’ironie. Effectivement, pour n’importe quel élève qui serait passé devant Naïssa, celle-ci ne faisait rien d’autre que se reposer à mène le sol. Brad adressa à Naïssa un sourire du coin de ses lèvres, attendant sa réponse avec un air de défis. Il était difficile de lui mentir, car Brad ne supportait pas qu’on ne soit pas franc avec lui. Il savait repérer les menteurs, qu’il connaissait trop…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Ven 6 Mar - 20:59

Naïssa remarqua que Brad l'observait attentivement et elle le regarda donc droit dans les yeux, ne cherchant pas à détourner son attention. Son regard la transperçait. Il semblait regarder au delà d'elle, à l'intérieur d'elle. Cependant, elle le regarda sans ciller, comme elle le faisait toujours.

Il ne lui expliqua pas pourquoi il n'était pas avec les autres élèves dans la grande salle. Elle ne s'était d'ailleurs pas attendue à ce qu'il le lui dise. Il était du genre discret et solitaire.

Il lui dit alors qu'il l'observait depuis un certain temps. Elle tressaillit intérieurement mais continua de le regarder en face. Son cerveau tournait à toute allure. Si il l'avait observée pendant déjà quelques temps, il avait certainement vu la myriade d'émotions qui l'avaient parcourues. Il était donc tout à fait inutile de tenter de lui faire croire qu'elle était juste en train de se reposer. Elle se refusait à lui mentir, beaucoup trop sincère pour cela.

Ne pouvant utiliser son pouvoir pour savoir ce qu'il ressentait, elle observa son regard. Les yeux pouvaient parler plus qu'on ne le pensait. Cependant, ceux de Brad étaient difficiles à lire. C'était certainement dû au fait qu'il bloquait son esprit. Il avait subi son attaque mentale sans flancher et sans rien laisser paraître extérieurement. Elle se douta donc qu'il devait avoir un pouvoir très développé. Elle n'avait toujours pas bloqué son pouvoir et elle sentait parfaitement la barrière totalement infranchissable formée par Brad autour de son esprit. La sensation était plutôt étrange. Elle sentait comme un vide glacial à cet endroit.

Alors qu'elle se demandait ce qu'elle allait lui dire, elle remarqua l'air soupçonneux qu'il avait. Elle écouta sa réflexion et ne put retenir un léger sourire. Effectivement, vu de l'extérieur, elle ne devait pas avoir l'air de faire quelque chose d'important. Elle devait juste sembler se reposer.

Elle aurait pu l'envoyer promener et se contenter de retourner au château. Cependant, elle savait qu'il ne la laisserait pas faire. Elle ne voulait pas lui mentir et elle se doutait qu'il s'en rendrait de toute façon compte. Elle décida donc de lui dire la vérité mais pas d'un coup.


" Je n'étais pas juste en train de me détendre au soleil. Disons que cette occupation était bien plus profonde et nécessaire pour ma santé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Sam 7 Mar - 11:05

Brad apprécia que la jeune fille ne détourne pas le regard. Cela lui montrait déjà qu’elle n’était pas timide. Combien de filles rougissaient-elles en sa présence et baissaient les yeux ? D’un autre coté, cela montrait également qu’elle n’allait pas se laisser démonter, ce qu’il appréciait. Il trouvait normal de regarder l’autre dans les yeux, pour apercevoir toutes les sensations et les sentiments qui s’y trouvait. Ainsi, il savait mieux connaître les autres. Les yeux étaient de loin la partie qui trahissait le plus d’expression. Le reflet de l’âme.
Brad avait toujours cette impression que la barrière qui bloquait ses pensées devait être plus forte, comme si dans l’état normal où il la mettait, cela n’était plus suffisant. Il sentait pourtant que ses pensées demeuraient impénétrables et totalement hors d’atteinte.

Cela faisait bien trop longtemps déjà qu’il savait faire le vide en lui et se vider de tous sentiments. Il savait se maîtriser à merveille, surtout dans de telles conditions. En effet, Brad était serein, il n’y avait que elle et lui, et elle n’en savait pas assez sur lui pour pouvoir le troubler. Comme Brad vit que Naïssa avait sourit à sa reflexion, il se dit qu’elle avait très bien comprit où il voulait en venir et serait sûrement franche. A cette pensée, comme il souriait en coin, se sourire s’étendit également sur l’autre coté.

Brad écouta attentivement son explication. Effectivement, comme il l’avait nettement sous entendu, la jeune fille faisait autre chose que se pavaner… au soleil ? Le temps n’était pas très ensoleillé en cette saison. Ce détail aurait d’ailleurs suffit à éveiller les soupçons de plus d’un.
Comme il vit que on explication restait incomplète, mais qu’elle n’était pas décidée à rajouter quoi que ce soit, il se trouva face à une problématique.
Brad ne s’intéressait, en général, pas vraiment aux autres. Or, Naïssa avait réussit à éveiller sa curiosité, du moins si ce sentiment existait chez Brad. Cela tombait plutôt mal, car comme l’explication était incomplète, il devait s’efforcer de poser des questions. Il préférait bien sur en poser que ce qu’on lui en pose, mais tout de même, il n’aimait pas faire le curieux sur la vie privée des autres, n’aimant guère parler de la sienne.

L’air volontairement agacé, car il s’efforçait tout de même de laisser apparaître de temps en temps quelques sentiments, pour ne pas paraître tel un robot, il lui demanda, presque machinalement, car il savait que c’était ce qu’elle attendait :


"Et puis-je savoir en quoi consistait cette occupation ?"

En général, Brad restait de marbre avec les gens qu’il ne connaissait pas. Ensuite seulement, il laissait de plus en plus de sentiments, jusqu’à parfois ne plus bloquer son esprit. Bien sur, cela était très rare et il fallait qu’il ait une totale confiance en son interlocuteur. Il l’avait fait avec sa grand-mère, par exemple, avant que celle-ci ne décède. Parfois avec May, Anna ou Valt (à quand le retour ?!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Sam 7 Mar - 18:07

Naïssa remarqua que Brad souriait. Il devait certainement apprécier le fait qu'elle soit sincère et n'essaie pas de se détourner. Elle savait que Brad avait une réputation de tombeur et que de très nombreuses filles étaient folles de lui. Contrairement à Josh qui faisait tout pour draguer, Brad était plutôt solitaire et ne semblait pas vraiment intéressé par les filles qui passaient leur temps à lui tourner autour, lui faisant des compliments et cherchant à capter son attention. Ces filles là ne cessaient de rougir en sa compagnie et n'étaient pas vraiment sincères avec lui. Il devait sûrement préférer qu'on le regarde franchement et qu'on arrête de lui mentir, comme le faisait Naïssa.

Ce qu'elle comprenait tout à fait. Elle-même ne supportait pas le comportement de ces jeunes filles qui étaient hypocrites et ne faisaient pas assez attention à la personnalité, s'arrêtant au physique. Elles ne connaissaient pas Brad, personne dans cette école ne devait vraiment le connaître d'ailleurs. Elle aurait aimé en savoir plus sur lui mais avait bien compris qu'il ne la connaissait pas assez pour lui parler de lui. C'est pourquoi il fallait qu'elle lui dise la vérité. Ainsi il lui ferait peut-être un peu confiance.

Elle se demandait pourquoi elle voulait autant le connaître mais la réponse était plutôt simple. Il lui bloquait son esprit. Ce simple fait qui passerait inaperçu pour la plupart des personnes la mettait mal à l'aise. Elle avait tellement l'habitude de tout savoir des sentiments des autres qu'elle trouvait désagréable de ne pas pouvoir faire de même avec Brad. C'était la même chose avec May d'ailleurs. Elle voulait apprendre à les connaître pour combler son incapacité à sentir leurs émotions.

Brad écouta sa réponse. Évidemment, il savait déjà qu'elle n'était pas juste en train de se reposer. Sa réponse ne lui apportait donc pas grand chose. Elle savait qu'il n'était pas du genre à poser souvent des questions aux autres pour les connaître c'est pourquoi elle s'était décidée à ne pas lui donner l'entière vérité d'un coup.

Si il ne la questionnait pas de lui-même, elle n'allait pas la lui donner. Elle ne pouvait se permettre de parler de cela avec quelqu'un qui n'en avait rien à faire. Si sa curiosité était suffisamment attisée, il aurait la vérité. Sinon tant pis pour lui.

Elle patienta un moment pendant qu'il semblait réfléchir à ce qu'il allait faire. Elle se demanda vaguement si il lui en voudrait mais ne s'en inquiéta pas plus que cela. Après tout, elle n'était pas obligée de lui parler de sa vie privée, étant donné qu'il ne l'avait pas fait lui-même. Après quelques instants, il prit un air agacé et lui posa une question.

Ça y était. Il était temps qu'elle parle de son don avec quelqu'un. Elle savait que ce don d'empathie n'était pas tellement répandu et elle se demanda vaguement combien de personnes le possédait. Elle l'avait gardé caché si longtemps qu'elle hésitait encore à parler mais elle s'était promis de ne pas lui mentir. Elle prit donc la parole, donnant la vérité simplement et franchement.

"Je suis empathe. Je bloque mon don la plupart du temps mais j'ai besoin de le relâcher de temps en temps et pour ça je préfère être seule. J'étais en train de sonder l'air."

Elle attendit sa réaction, fixant ses yeux pour y déceler quelque trace de ses pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Sam 7 Mar - 19:27

Bien entendu, la jeune fille pouvait toujours chercher dans les plus lointaines profondeurs de ses yeux, elle n’y décèlerait pas la surprise que Brad ressentit de par sa réponse.

"Empathe."

Répéta t-il en dévisageant Naïssa.
Que voulait dire exactement ce mot déjà ?

Brad savait que les télépathes lisaient les pensées, il soupçonnait d’ailleurs Mi-Lie d’en être. Il savait que pour les Empathe, il y avait un rapprochement, mais ce n’était pas exactement pareil. Ceux-ci pouvaient sentir les émotions des autres, à un moment donné. Il comprit soudainement la sensation étrange qu’il avait ressentit. Ce n’était pas la directrice qui était dans les parages, mais bel et bien cette jeune femme, Naïssa. Brad apprécia le fait qu’elle soit sincère, il ne douta pas de ce qu’elle affirmait, il avait une preuve bien trop évidente : elle avait essayer de lire ses émotions. Il ne pouvait que la croire.

Touché par le fait qu’elle le lui dise, il se demanda alors si beaucoup de monde le savait. Brad n’avait pas de don, il savait seulement bloquer son esprit, ce qui était dut à un long apprentissage. Seulement, il était persuadé que si tel en avait été le cas, il n’en n’aurait parlé qu’à très peu de personne, voir même personne. Cela devait tout de même être dure à garder pour soit, mais Brad savait très bien garder les choses. Il gardait d’ailleurs pour lui une grande partie de son passé. Si elle avait choisit de lui dire cela, c’était qu’elle avait un minimum de confiance en lui. Pourquoi ? Pourquoi arrivait-on à lui faire tant confiance malgré tout ce qui faisait ce qu’il était ? Même lui n’avait pas toujours confiance en lui-même, bien qu’il ait énormément d’assurance. Il faisait parfois des choses qu’il regrettait, qu’il ne voulait pas. Des choses imprévisibles.

La fixant aussi intensément qu’elle le faisait, il mystérieusement :


"Et… Qu’as-tu ressentit ? Là, que ressens tu?"

Il ne remettait pas sa parole en question une seule seconde. Il se doutait qu’elle ne l’avait pas sentit, mais il voulait s’en assurer. De toute façon, s’il ne l’avait pas fait, la jeune poufsouffle aurait à un moment ou un autre amené ce sujet : elle ne le ressentait pas. C’était comme s’il incitait Naïssa à lui dire ce qui la tracassait. Brad évita de lui demander pourquoi elle avait choisit de lui dire cela à lui. Elle le lui avait dit. C’était cela qui importait le plus. Le pourquoi il aurait tout le temps de lui demander une autre fois.

Brad regardait à présent Naïssa avec un regard nouveau. Celle-ci pouvait donc sentir les sentiments des autres. Comme cela devait être merveilleux, mais si lourd à porter. Il fut plus heureux que jamais de pouvoir bloquer son esprit à cet instant. Que quelqu’un s’introduise dans son esprit et découvre tout ce qui se cachait en son plus fort intérieur devait sûrement être son épouventard. Par chance, de ce que Brad avait pu comprendre, elle pouvait bloquer ce don. C’était déjà ça. Elle n’avait pas à supporter tous les sentiments des autres, surtout ceux qu’elle ne voulait pas savoir. Cela devait tout de même être fatigant, et il comprenait mieux que personne qu’elle veuille se laisser aller de temps à autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Dim 8 Mar - 0:05

Naïssa observa donc attentivement Brad lorsqu'elle lui expliqua la vérité, espérant découvrir ce qu'il pensait. Cependant, elle eut beau guetter le moindre signe, elle ne vit rien. Pas la moindre émotion ne se refléta dans ses yeux qui restaient calmes. Son visage ne bougea pas d'un poil, son expression restant totalement inchangée. C'était comme si elle ne lui avait rien dit ou s'était contentée de lui faire une remarque sur le beau temps. Il se contenta de répéter le mot empathe d'une voix sans émotion, tout en la dévisageant attentivement.

Elle ne savait pas trop comment interpréter cette réaction, ou plutôt cette absence de réaction. Elle aurait presque préféré une réaction étrange ou violente à cela car elle ne pouvait s’empêcher de se poser tout un tas de questions. Peut-être se rendait-il tout simplement compte qu'il n'en avait rien à faire. Après tout, il s'était peut-être attendu à une réponse différente, plus étrange. Naïssa trouvait que la vérité était déjà suffisamment bizarre et inhabituelle mais Brad était assez mystérieux. Peut-être connaissait-il déjà des empathes et ce don lui paraissait-il alors banal.
Peut-être était-il surpris ou se demandait-il comment réagir à cette annonce. Cette possibilité lui plaisait davantage. La surprise était tout à fait normale. C’était aussi ce que ses parents avaient ressenti en apprenant son don et elle avait elle-même été étonnée lorsqu’on lui avait expliqué son pouvoir. De toute façon, Brad ne montrait pas souvent ses émotions.

Brusquement, elle se demanda si ce n'était pas plutôt qu'il ne savait pas ce que cela voulait dire. Etant donné qu'il y avait peu d'empathes, il était possible qu'il ne sache pas ce que cela signifiait. Si c'était le cas, il le lui demanderait certainement. Elle attendit donc en l'observant mais il ne lui posait pas de question, plongé dans ses pensées.


S’il savait ce que le mot empathe signifiait, il devait déjà avoir compris que c'était elle qui avait tenté de forcer sa barrière mentale pour avoir accès à son esprit et à ses émotions. Elle se demanda d'ailleurs si il n'allait pas lui en vouloir. Il se sentait peut-être blessé qu’elle ait en quelque sorte cherché à violer son intimité. C’était d’ailleurs la réaction de ses parents par moments lorsqu’ils réalisaient qu’elle les sondait. Il était de toute façon trop tard pour s’en inquiéter et puis, elle n'avait rien ressenti et n'avait pas insisté très longtemps en se rendant compte qu'il ne pliait pas. Aucun mal n'avait été fait.

Elle patienta encore quelques instants puis il lui posa une question. Apparemment il comprenait ce qu’était son don puisqu’il lui demandait ce qu’elle avait ressenti. Elle se doutait qu’il ne parlait pas des émotions des nombreux élèves qui avaient traversé le parc pendant la journée. Il s’inquiétait plutôt de savoir si elle avait réussi à percer sa défense et à apercevoir ses émotions à travers. Evidemment, il n’avait pas à s’inquiéter, il devait d’ailleurs avoir senti que sa barrière avait tenu le coup mais il voulait certainement s’en assurer.

Elle se demanda vaguement ce qu’il pouvait bien vouloir cacher. Il devait avoir eu un passé difficile, avec un père mangemort. Elle se doutait qu’il ne devait pas vouloir qu’on le découvre. Si un jour il devait se confier, il fallait qu’il le fasse par lui-même et pas forcé par un don. Elle savait que si elle forçait sa barrière mentale, il y avait un risque qu’elle se brise car l’utilisation de son don ne la fatiguait pas alors que bloquer son esprit contre une attaque devait être fatiguant. Mais elle n’en avait pas l’intention. Elle ne l’avait jamais fait à personne et ne le ferait jamais. Elle lui répondit donc calmement.


« Un grand vide glacial. C’est tout ce que j’ai ressenti en dirigeant mon don vers toi. »

Elle sonda une nouvelle fois l’air rapidement et constata que c’était toujours le cas.

« Et je ne ressens toujours rien d’autre à ton sujet. C’est d’ailleurs très troublant, il faut avouer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Mer 11 Mar - 14:35

Brad afficha un demi-sourire de satisfaction à cette réponse. Comme il s’en doutait, Naïssa, bien qu’empathe, ne pouvait pas utiliser son don contre lui. Cependant, comme il l’avait ressentis, la jeune fille avait utilisé son don vers lui, alors qu’il ne lui avait rien permis du tout. Comme il savait bloquer son esprit, et que de toute façon elle n’avait rien découvert, il ne lui dit rien à ce propos. Mais si elle avait eut le malheur de s’acharner après lui pour percer sa défense, il lui en aurait sans doute fait le reproche, et lui en aurait voulus. Brad réfléchissait toujours énormément avant d’agir, ce qui donnait une impression qu’il avait toujours une longueur d’avance et maîtrisait toute situation. Il ne haïssait pas quelqu’un du jour au lendemain, mais une fois ce cap passé, il ne pardonnerait pas. Il demeurait têtu et avait tendance à vivre un peu dans le passé.

Seul son père faisait l’exception, car malgré ce qu’il lui avait fait, Brad ne montrait rien à son égard. Il gardait cette haine intense enfouie au plus profond de lui. Le mangemort ne pouvait pas être sur que Brad se souvienne de quelques souvenirs de son enfance douloureux. Brad n’évoquait volontairement pas ceux-ci, de peur de se laisser complètement envahir et de tuer son propre père. Il savait que sa grand-mère, de son vivant, voulait qu’il pardonne à ceux qui lui faisaient du mal. Elle disait que c’était eux qui le renforçaient et qui faisaient celui qu’il était. Elle ne vivait jamais dans le passé. Il s’efforçait, depuis sa mort, de suivre cette volonté, qui était la principale raison pour laquelle il avait appris à bloquer son esprit et à faire abstraction de toute émotion, lors de son long apprentissage aux arts martiaux.

Un grand vide glacial. Que cela était extrêmement bien dit et lui correspondait totalement au niveau de son apparence. Du moins, lorsqu’on ne le connaissait pas. Il donnait toujours cette impression implacable aux inconnus, un robot, incapable d’avoir la moindre compassion. Il ne voulait pas forcément donner cette image de lui, mais c’était le prit à payer, et seul le fait de bloquer ses pensées était important. Les autres, il ne s’en souciait pas. Il était suffisamment égoïste pour agir ainsi, rejetant quiconque éprouvait le moindre sentiment à son égard, sans aucune pitié.

Cependant, lorsque Brad estimait que la personne en question était digne de lui, il s’ouvrait alors à elle. Il ne s’entourait donc que des personnes qu’il estime, choisissant ses fréquentations. Il ne lui était pas nécessaire d’avoir énormément d’amis, il restait malgré tout solitaire. Pour le peu de personnes qui le connaissaient dans ces conditions, ce grand vide glacial n’avait plus aucun sens. Bien qu’il reste mystérieux et insaisissable, il savait se montrer amical, avec parfois même un certain sens de l’humour, bien à lui.
Seuls ceux qui voulaient vraiment le connaître et n’abandonnaient pas avaient accès à sa personnalité plus humaine.

Il fallait aussi avouer que Brad restait un éternel insociable, ne faisant pas rapidement confiance aux gens, ne voulant surtout pas s’attacher à eux, pour ne pas se rendre plus faible. L’amour, il le savait, rendait vulnérable, il s’efforçait de le rejeter du mieux qu’il pouvait. C’était en fait quelqu’un qui ne s’ouvrait pas facilement aux autres, n’ayant pas vraiment pour lui-même un intérêt. Il y avait des fois où il se détestait. Il savait qu’il faisait du mal autour de lui, alors il évitait de fréquenter trop de monde. Il ne comprenait d’ailleurs pas comment l’on pouvait être intéresser par lui, car il faisait tout pour qu’on l’oublie. Il fallait dire que sa réputation ne l’aidait pas du tout…

Une fois qu’on le rencontrait, Brad était tout sauf quelqu’un qu’on oublis. Il était bien trop différent, cachait bien trop de choses… Tellement imprévisible, dur à cerner, mystérieux. On ne pouvait jamais prévoir ses réactions. De plus, il avait un fort charisme, dégageant énormément de confiance en lui et se faisant rapidement respecter, ainsi que des yeux si ténébreux et énigmatiques qu’on se souvenait très bien de lui.

Brad regarda attentivement Naïssa, comme s’il jugeait qu’elle en valait la peine. Sans hésiter, voyant qu’elle était franche avec lui et n’avait pas peur de sa réaction, qui aurait pu être catastrophique, il en fit de même et lui dit :


"J’imagine que tu dois me trouver mystérieux, mais je ne fais rien d’exceptionnel. Je bloque simplement mon esprit, je le vide de tous sentiments… Ce n’est pas un don. C’est une capacité qu’on apprend."

Il disait cela pour renforcer le fait qu’il était tout de même semblable à un autre, et que n’importe qui pouvait le faire. Il n’aimait pas se venter. Cependant, peu de personnes étaient en réalité capable de faire une totale abstraction de leurs pensées et préoccupations au point ou même un empathe ou un télépathe ne puisse rien faire.
Il savait que cela pouvait troubler sa partenaire, et dans en sens, cette pensée était loin de lui déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Ven 13 Mar - 19:15

Naïssa vit apparaître un demi-sourire sur les lèvres de Brad lorsqu'elle lui répondit. Il semblait satisfait ce qui pouvait tout à fait se comprendre. Le fait qu'elle ne puisse pas détecter ses émotions lui prouvait que sa barrière mentale était bien présente. La plupart des personnes ne pourraient pas la pénétrer et il gardait donc toute son intimité.

Ce qu'elle ne lui avait pas dit cependant c'était qu'elle aurait très bien pu forcer et qu'elle ne doutait pas d'avoir le pouvoir nécessaire pour briser sa barrière. Elle aurait pu le lui dire pour qu'il puisse se protéger davantage mais elle préférait attendre de voir. Si il lui demandait des précisions elle le lui dirait. Elle savait malgré le fait qu'il ne montre pas ses émotions qu'il n'avait pas apprécié qu'elle essaie de percevoir ses pensées alors qu'il n'était pas d'accord.

Elle l'observa, guettant une quelconque autre réaction. Son expression n'avait changé que pour laisser apparaître un sourire sur ses lèvres et depuis, elle restait la même. Il ne voulait pas qu'elle sache ce qu'il pense et elle ne pouvait effectivement pas savoir ni même essayer de deviner. Elle savait qu'il était dans ses pensées. Peut-être était-il en train de penser à ces souvenirs qu'il enfouissait en lui et ne voulait pas qu'elle découvre.

Elle aurait aimé pouvoir en savoir plus. Elle avait toujours été de nature curieuse ce qui pouvait lui poser problème. Dès qu'elle ressentait chez quelqu'un une émotion particulièrement forte, elle voulait savoir pourquoi cette personne la ressentait. Or comme elle ne voulait pas parler de son don, il était parfois difficile de poser des questions à la personne concernée. Surtout qu'elle percevait parfois des émotions profondément enfouies et que personne d'autre qu'elle ne pouvait percevoir.

Il lui arrivait souvent de pouvoir ignorer les émotions qu'elle ressentait. Elles étaient si nombreuses à être banales. De simples émotions qui apparaissaient lorsqu'un personne se retrouvait confrontée à une situation en particulier. La joie d'être avec des amis, l'amour de sa famille, la colère contre un autre élèves étaient des émotions qu'elle rencontrait tous les jours et qui ne l'étonnaient plus. En tout cas plus suffisamment pour attiser sa curiosité au point qu'elle aille interroger la personne qui les ressentait.

Cependant, il lui arrivait de ressentir chez certaines personnes des émotions particulièrement fortes. Que ce soit un amour pur, de la haine ou de la tristesse. Certaines émotions ressenties à un moment de la vie pouvaient parfois laisser une trace dans la personne qui les avait ressenties. Cette trace pouvait s'apaiser au cours du temps pour disparaître ou au contraire, rester toute la vie aussi présente. Si quelqu'un l'avait sondée, il aurait pu ressentir une de ces émotions qui influencent toute la vie d'une personne.

Elle avait une connaissance des émotions plus poussée que la plupart des personnes de son âge. Elle avait en effet, par l'intermédiaire de son don, déjà expérimenté des émotions que beaucoup d'élèves ne ressentaient que plus tard dans leur vie. Car si elle limitait maintenant son don, elle en avait longtemps été incapable et elle avait connu les émotions d'adultes comme ses parents qui n'étaient pas des émotions habituellement rencontrées à 8 ans. Certaines avaient d'ailleurs été particulièrement difficiles à supporter pour elle et son frère l'avait beaucoup aidé pendant cette période, heureusement pour elle.

Reportant ses pensées sur Brad, elle pensa à ce qu'elle connaissait de lui. Il avait un physique qui attirait beaucoup de jeunes filles et il avait un aspect mystérieux qui faisait qu'une fois qu'on l'avait vu, on ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur lui. Il avait d'ailleurs une présence et un charisme plutôt impressionnants pour son âge. Personne ne pouvait l'ignorer ou ne pas le remarquer.


Et malgré tout, il ne s'entourait que de peu de personnes. Il devait juger les gens pour choisir ceux qu'il estimait avoir suffisamment de valeur pour avoir la permission de rester à ses côtés et d'en savoir plus sur lui. Il faisait très certainement cela pour se protéger. Elle se demanda si elle aurait un jour le privilège d'en savoir plus sur lui, sur sa personnalité, son histoire.

Il sembla la juger un moment puis prit la parole. Elle écouta attentivement ce qu'il lui disait. Effectivement, il n'avait pas un don. Cependant, elle savait bien qu'il n'était pas si facile que cela de bloquer son esprit. Il fallait pour cela réussir à vider son esprit et ce n'était pas du tout évident. Et même ceux qui y arrivaient n'arrivaient pas toujours à bloquer réellement un empathe car bloquer ses émotions en plus de ses pensées demandait une réelle maitrise de soi.

Elle fit un léger sourire en entendant ce qu'il disait.

"Effectivement, tu m'apparais comme mystérieux, certainement davantage qu'aux autres élèves. Mais ne te trompes pas, je sais qu'il est difficile d'arriver au niveau que tu as obtenu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Dim 15 Mar - 17:20

Brad fut assez étonné de voir que la poufsouffle lui faisait un petit sourire après ce qu’il lui avait dit, mais il n’en laissa évidement rien paraître. Elle ne croyait apparemment pas ce qu’il lui avait dit, mais elle n’avait pas vraiment tors. Cela dit, comment pouvait-elle le savoir ? Certainement parce qu’elle avait du travailler dur pour maîtriser son don et devait savoir qu’on ne maîtrisait pas ce genre de chose en un claquement de doigt, sinon, tout le monde le ferait.

Brad se contenta de pincer sa bouche, d’un air de dire ‘puisque tu le dis’. Il ne rajouta rien. Il était toujours debout face à Naïssa, et était bien plus grand que la jeune fille. Les autres devaient bientôt avoir fini de manger à présent, mais il n’y avait toujours que tout deux dans le parc. Il sentit une légère bise souffler dans ses cheveux, faisant voler les deux extrémités de tissus du ruban rouge qu’il portait toujours sur son front. Il ne s’en séparait jamais, mais curieusement, personne n’osait lui demander pourquoi, et il en était mieux ainsi.

Brad ferma un instant les yeux, ce léger vent lui faisait le plus grand bien. C’était un garçon d’extérieur, il ne supportait pas bien longtemps de rester enfermé, prisonnier. Il pensa quelques instants au long parcours qu’il avait fait pour apprendre à maîtriser ainsi totalement son esprit et bloquer ses pensées. Il repensait à la chine, aux arts martiaux, à sa grand-mère… Comme il était nostalgique de cette époque.

Il rouvrit les yeux et vit que Naïssa n’avait pas bougé. Celle-ci lui avait avoué qu’il lui paraissait mystérieux. On le lui disait souvent, mais il en restait ainsi, quoi que l’on puisse dire. Il lui demanda, après quelques instants :


"N’as-tu pas rencontré d’autres élèves comme moi ?"

Il s’efforçait de ne pas apparaître comme exceptionnel aux yeux de la jeune fille. Il ne voulait pas vraiment qu’elle s’intéresse à lui. Il considérait la curiosité comme un défaut, bien que parfois, après réflexion, il ne soit pas mécontent de faire plus ample connaissance.

Il pensait entre autre à la directrice, bien entendu, et à May Eva. Il savait que la préfet des serpentard savait bloquer son esprit et qu’elle le faisait souvent, voir en permanence, tout comme lui. Il comprenait parfaitement que cela puisse troubler la poufsouffle, car même si elle n’utilisait pas toujours son don, elle avait du prendre une certaine habitude à l’exercer et à sentir toute sorte d’émotions.

Brad savait que ce don pouvait être dangereux, car on risquait d’apprendre des choses que l’on ne préférait pas savoir, mais dans un sens, il était obligé de l’envier un peu. Au moins, elle savait directement si quelqu’un n’était pas franc avec elle, et s’il y a bien une chose que Brad détestait, c’était les hypocrytes et les menteurs.
Heureusement, son instinct savait le plus souvent reconnaitre ce genre de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Mer 18 Mar - 22:09

Naïssa était toujours en quête de la moindre émotion sur le visage de Brad mais malgré tous ses efforts, elle ne remarqua pas son étonnement devant son sourire. Il devait accepter sa remarque comme telle ou cacher son émotion, comme toujours. Elle savait qu'elle avait raison lorsqu'elle disait cela. Le fait que bloquer son esprit soit une capacité acquise signifiait bien qu'elle nécessitait un certain travail régulier pour être maitrisée. Il fallait lutter contre son instinct et ses habitudes pour bloquer ses sentiments car faire le vide en soi n'était pas vraiment naturel.

Elle-même était incapable de se vider totalement de ses pensées et sentiments. Cependant, elle se doutait bien qu'elle était un cas à part, de par son don. En effet, étant souvent emplie des sentiments des autres en plus des siens, elle en avait beaucoup plus à contrôler pour se vider l'esprit. Elle n'avait jamais vraiment cherché à apprendre à bloquer son esprit de toute manière, pas intéressée par cette capacité. Son don d'empathe lui suffisait pour le moment.

Elle remarqua que Brad pinçait la bouche. Finalement, il n'était peut-être pas totalement convaincu par ses paroles. En tout cas c'était ce qu'il semblait dire ainsi. Un léger vent soufflait sur le parc, faisant voler les extrémités du ruban de Brad. Elle avait remarqué qu'il le portait toujours mais ne lui avait pas posé de question à se propos. Lorsqu'elle le connaîtrait mieux, elle le ferait certainement mais elle doutait qu'il accepte de lui répondre aujourd'hui.

Brad ferma les yeux, appréciant visiblement le vent qui soufflait. Il passait beaucoup de temps dehors, comme elle et elle se doutait que rester enfermé à l'intérieur ne lui plaisait pas. Elle jeta un coup d'œil à la porte du château, mais aucun élève n'était encore sorti. Ses cheveux détachés volaient autour d'elle et elle sourit, savourant également ce moment de tranquillité à l'extérieur.

Brad rouvrit ensuite les yeux et, après l'avoir observée un instant, lui posa une question. Elle en avait en effet rencontré plusieurs à Poudlard alors qu'elle n'en avait jamais croisé auparavant. Elle avait d'ailleurs été particulièrement surprise par cela, ne sachant pas réellement comment réagir face à de telles barrières mentales.


Elle avait remarqué cette capacité chez trois personnes mais avait aussi cru en détecter une autre dans l'enceinte du château. Comme ce n'était pas quelqu'un qu'elle connaissait, elle n'en était pas vraiment sûre. Ce nombre pouvait paraître faible mais il était pourtant plutôt important étant donné que les élèves étaient seulement âgés de 11 à 18 ans. Il y avait certainement plus d'adultes qui maitrisaient cette capacité, ayant eu la possibilité de s'entraîner plus longtemps.

"Oui, la directrice bien sûr et May."

Elle hésita une seconde avant de continuer d'un air songeur.

"J'ai l'impression qu'il y un autre élève dans le château qui bloque son esprit mais je n'en suis pas sûre."

Cette sensation était difficile à expliquer. Après tout, elle aurait pu confondre avec quelqu'un qu'elle avait déjà cité. Pourtant, chaque personne, chaque esprit avait une sorte de marque de reconnaissance. Elle apprenait à la reconnaître en rencontrant la personne. Elle aurait pu reconnaître les élèves qu'elle connaissait les yeux fermés. Malgré le fait que Brad, May et la directrice bloquent leur esprit, ils avaient aussi une marque distinctive. La barrière créée par Brad formait un vide glacial dans l'atmosphère, celle de May semblait chercher à envouter et celle de la directrice était plutôt apaisante. Mais il y en avait une autre, différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Ven 20 Mar - 17:55

Lorsque Naïssa lui avoua qu’elle avait remarqué cette capacité à bloquer son esprit chez May, cela ne l’étonna pas vraiment, il savait que la jeune fille bloquait ses pensées pratiquement en permanence. Par contre, il fut amusé du ‘bien sur’ qu’elle ajouta suite à la directrice. Peu de personnes pouvaient être sur qu’elle bloquait ses pensées, tout comme le fait qu’elle pouvait lire celles des autres. Mais il y avait tellement de choses qu’elle savait faire, que cela n’était pas vraiment étonnant…

Brad écouta la suite et haussa les épaules, pas vraiment au courrant. Les gens qui bloquaient leur esprit ne se voyait pas tant que ça, car il y avait beaucoup d’élèves, surtout chez les serpentards et les serdaigles, qui ne montraient pas leurs sentiments, étant réservés ou cachant des choses. Bien que cela ne fasse pas d’eux des occlumens comme lui, comme Brad n’avait pas le don de Naïssa, il ne pouvait pas faire de différence. De toute façon, il se fichait des autres, le principal était que lui y arrive, rien de plus. Il répondit, indifférent :


"Sans doute, si tu l’as senti."

Brad avait confiance en Naïssa et en son don. Il avait l’impression qu’elle le maîtrisait parfaitement. Puis, un peu amusé, il rajouta :

"Tant qu’il n’y a pas d’empathes à chaque coin de portes…"

Il savait bien entendu que ce don était particulièrement rare, surtout pour un élève. Bien qu’il bloque le plus souvent son esprit, Brad n’aurait pas apprécié croiser sans cesse un empathe dans le château. Il se rendait compte, maintenant qu’il était en présence de Naïssa, que cela exerçait sur lui une sorte de pression, fatigante à la longue.

Il rajouta ensuite, commençant à éprouver un léger intérêt pour Naïssa :


"Cela fait longtemps que tu exerces ce don ?"

Il voulait avoir plus de détails sur l’âge auquel pouvait se manifester ce genre de don, ainsi que le temps nécessaire pour le maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïssa Scherzanuma
7° année
7° année
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Age Réel : 26
Localisation : Quelque part entre ciel et terre...
Emploi (ou maison) : poufsouffle
Loisirs : piano, tennis
Réputation : 2
Points d'expérience : 144
Date d'inscription : 28/01/2009

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Moitié moitié

MessageSujet: Re: musique   Sam 21 Mar - 13:30

Naïssa remarqua le haussement d'épaules de Brad. Il ne semblait pas spécialement intéressé par ce fait. Il était fort possible qu'elle soit une des seules personnes de Poudlard à savoir que quelqu'un d'autre bloquait ses pensées. Après tout, peu de personnes pouvaient être au courant de ce fait car les autres élèves ne cherchaient pas souvent à s'introduire dans l'esprit des gens. Seuls des narcopathes, télépathes et empathes pouvaient le savoir et elle se doutait qu'ils n'étaient pas très nombreux dans cette école, comme partout ailleurs.

De toute façon, Brad n'avait pas spécialement d'intérêt à savoir qui d'autre bloquait son esprit. Ce qui le concernait était plutôt ceux qui pouvaient tenter de briser sa barrière, ce qui était normal. Il lui parla donc d'un ton indifférent, ne mettant pas en doute ses capacités. Effectivement elle l'avait senti et il lui faisait apparemment confiance sur ce point. Ce devait d'ailleurs être le seul point sur lequel il lui faisait confiance.

Il enchaîna d'un air amusé et elle sourit à sa remarque. Effectivement, si il croisait d'autres empathes à Poudlard, c'était qu'il avait vraiment de la malchance. Peu de personnes avaient ce don. Le don était présent dans sa famille mais il avait sauté plusieurs générations. Il fallait en effet remonter sur quatre générations pour le retrouver, chez une femme également. Certains autres dons étaient plus répandus que celui-ci, ce qui pouvait se comprendre car certains empathes se débrouillaient pour bloquer complètement leur don, ne pouvant le supporter et on ne le retrouvait plus dans leur descendance.

Elle écouta attentivement sa question. Sans attendre, elle lui répondit.

"Relativement longtemps oui, je l'ai découvert à cinq ans. Ça a d'ailleurs posé pas mal de problèmes à l'époque."

Elle fit un rictus à mi-chemin entre la grimace et le sourire. Il y avait eu des aspects plutôt amusants qui lui avaient beaucoup plu mais il y avait aussi eu de gros problèmes et des moments très difficiles à supporter. La maitrise de son don avait été un véritable parcours du combattant car à l'époque elle avait du mal à comprendre ce qu'il se passait réellement. Elle avait pourtant réussi, bien qu'un peu tard.

Elle hésita un instant avant de poser à son tour une question. Elle n'était pas sûre qu'il veuille lui parler de lui, qu'il lui faisait assez confiance pour lui répondre. Se disant qu'elle ne perdrait rien dans le cas où il refusait de lui parler, elle posa sa question.

"Et toi ? Quand a tu commencé à bloquer ton esprit ?"

Elle attendit sa réponse patiemment, ne voulant pas le pousser à répondre si il ne le voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Nelsen
Mangemort
Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 285
Age Réel : 30
Localisation : Toujours devant toi !
Emploi (ou maison) : Ancien serpentard
Loisirs : sport, combat, arts martiaux, quidditch, dessin, sauter sur les toits
Réputation : 10
Points d'expérience : 130
Date d'inscription : 09/02/2006

Feuille de personnage
Secret/Particularité/Pouvoir spécial:
Situation amoureuse: Célibataire
Parents: Sorciers de Sang pur

MessageSujet: Re: musique   Dim 29 Mar - 13:04

A cinq ans. Brad n’aurait jamais crut que ce don se révélait si tôt. Cela avait dut influencer toute la vie de la jeune fille, la transformant à jamais. Il fit ce que certains auraient put appeler un bref sourire, de façon à la soutenir et à se montrer compatissant –chose qu’il ne faisait pas souvent. Il pouvait très bien imaginer les problèmes auxquelles la petite Naïssa, si jeune, avait dut être confrontée. Sentir les émotions des autres devait être bien blessant, connaissant le nombre de sorciers qui étaient faux et cachaient leur jeu. Elle avait dut faire face à de bien sinistres révélations…

Brad jugeait les autres par son instinct, et bien souvent ne se trompait pas. Il n’aurait pas supporté d’être trompé, et comme il était de tempérament rancunier, mieux valait ne pas le faire. La franchise était l’une des principales qualités qu’il appréciait chez un sorcier. Il voyait très bien, à l’air de Naïssa, que celle-ci avait dut s’entraîner et persévérer pour maîtriser ce don. Pour cela, il éprouvait maintenant pour elle un certain respect, miroir de son estime.

La jeune poufsouffle lui posa une question, à laquelle il pouvait très bien s’y attendre, elle lui retournait simplement la sienne. Il n’aurait bien sur pas demandé à Naïssa depuis combien de temps elle maîtrisait son don s’il n’avait pas voulu lui répondre également. Heureux qu’elle ne demande que ‘quand’ et non pas ‘pourquoi’, il répondit simplement :


"J’ai commencé en même temps que les arts martiaux, à l’âge de six ans. Pour pouvoir se battre correctement, il faut atteindre un équilibre, une force d’esprit."

Ainsi, elle serait quitte de lui demander le pourquoi.

Certes, cela était utile pour les arts martiaux, être maître de son esprit. Ainsi, l’adversaire ne pouvait pas prévoir les coups, qui étaient bien plus réfléchis. De plus, il paraissait bien plus fort, avec un mental d’acier, imperceptible. Cela lui permettait d’atteindre un certains niveau de sagesse, et une liberté intérieur, plus apaisante que n’importe quelle autre. Il n’était pas rare de voir Brad, assis en tailleur, seul, à se vider de toutes émotions.
Cela dit, si la grand-mère de Brad lui avait fait faire de longs apprentissages en arts martiaux, pour pouvoir se défendre sans baguette et bloquer son esprit, c’était en partie à cause de son passé. Elle voulait qu’il ravale la haine et l’envie de vengeance qu’il portait et qui l’envahissait de jours en jours, étant le seul guide de ses faits et gestes.

Brad rajouta :


"Cela représente un long apprentissage et beaucoup de persévérance. "

Heureusement, l’une des qualités de Brad était celle-ci. L’ambition. Ne jamais abandonner. Il avait une force mentale hors norme. Il poursuivit :

"Je suis parvenu à bloquer complètement mon esprit vers 13 ans."

Au début, il n'avait sut bloquer que quelques sentiments, sans grande intensité. Et petit à petit, il avait apprit à tous les refouler, pour ensuite créer cette barrière invisible, de plus en plus forte. Cela faisait 4 ans maintenant qu'il savait faire abstraction de tous sentiments, à la perfection, et en tout temps.

Il posa ensuite à Naïssa une question sur son don qui venait de l’interpeller :


"Tu as d’autres empathes dans ta famille ?"

Il pensait par exemple à son frère jumeau, mais il n’avait pas cru ressentir la même chose qu’il ressentait avec la poufsouffle lorsqu’il l’avait rencontré. Il pensait pourtant que la chose devait être génétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
..::PoUdLaRd4eVeR::.. :: ..::A L'EXTERIEUR DU CHATEAU::.. :: ..:*Lieux divers*::.. :: Le lac et le Parc-
Sauter vers: